#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, tous les jeudis, un groupe de la scène underground du Nord/Pas-de-Calais/Picardie pourra s’exprimer ! La semaine dernière, c’était Fred de One Eye Dollar qui s’était confié à nous !

1- Présente One Eye Dollar ! Qui est à l’origine de la formation ? 
One Eye Dollar, c’est du Rock couillu mais c’est surtout cinq passionnés de musique en tout genre réunis pour le meilleur et surtout pour le pire. Arnaud au Chant, Thom à la Drum, Mat à la Basse et Seb et moi à la guitare. Ça faisait un moment qu’avec mon frère on parlait de remonter un groupe ensemble et on voulait s’orienter vers quelque chose de plus rock et surtout plus gras. Seb un très vieux pote sortait d’une mauvaise expérience avec un autre groupe et après un bon repas bien arrosé et quelques discutions nous avons décidé de monter ce projet tous les trois. Et c’est comme ça qu’on fait les bonnes choses sur un coin de table.

2- Quelles sont vos influences ? J’imagine que c’est tout le background musical des États du Sud des États-Unis…
Pas du tout, on est influencé par la pop core Japonaise (rires). Bon oui, on est influencé par les groupes sudistes (Down, Crowbar…) mais pas que… On est très fanS de la scène Rock de Seattle (Alice In Chains, Nirvana, Pearl Jam, Soundgarden…) et aussi de la scène Metal des années 90’. Mais nous n’oublions pas les pionniers du Heavy Metal comme Black Sabbath, Motörhead, Led Zeppelin et un peu de la scène stoner avec notamment Kiuss qui reste pour nous les maîtres en la matière.

3- Vous avez un EP à votre actif, il s’appelle The Life and Death Of… Quels ont été les retours quant à celui-ci ? 
Nous avons eu beaucoup de très bon retours de cet Ep, pas mal de bonnes chroniques, des interviews radio et aussi de belles dates comme la première partie de Spiritual Beggars, Crowbar, Bukowski, Hangman’s chair official, des festival comme le Raismes Fest et cette superbe scène du Splendid de Lille (encore Merci à M. Geenens). Donc franchement avec un Ep, réussir à faire d’aussi belles choses en si peu de temps, c’est vraiment une chance énorme mais aussi une traduction des bons retours que nous avons eus avec cet EP.

4- Un album est-il sur les planches ? Comment enregistrez-vous ?
Bien sûr, nous y travaillons depuis maintenant plus d’un an… Nous en sommes arrivés à un peu plus que la moitié et tout ce qu’on peut dire pour l’instant, c’est que sera encore plus travaillé que l’Ep et nous ne laisserons rien au hasard. Pour l’enregistrement, nous ferons toutes les prises au même endroit que l’EP (à l’Aquastud’ à Willerval dans le Pasde-Calais). En ce qui concerne le mix et le master nous n’avons pas encore choisi le producteur qui s’y collera mais nous voulons un mix très personnel et nous ne voulons pas une production identique à d’autres groupes mais plutôt une production identitaire.

5- Vous avez fait parler de vous au Raismes Fest l’année dernière… Où pourrons-nous vous voir prochainement ? 
Alors comme nous sommes en plein travail sur l’album nous ne faisons que très peu de dates, il y a juste quelques dates à venir, nous aurons la chance de jouer Le 9 Septembre à la convention International de tattoo d’Amneville et le 10 septembre à confirmer sur Strasbourg ou Nancy. Et des dates à l’étranger pour début 2017 notamment en Hollande.

Son: https://www.youtube.com/watch?v=xwTLKrkAe8c
Contact: https://www.facebook.com/oneeyedollarband/

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.