Agressor s’est fait attendre ces derniers temps… Le groupe ne donnait que très peu de nouvelles sur les réseaux sociaux ! Raison de plus de nous inquiéter, ça fait dix ans maintenant que le groupe n’a pas publié d’album… Mais fort d’une première programmation au Hellfest, Alex a bien voulu se livrer à Sounds Like Hell Fanzine et rassurer quelques-uns de ses fans !

Propos d’Alex recueillis par Axl Meu

Tu vas te produire avec Agressor au Hellfest dans quelques jours. Est-ce que tu peux revenir sur le line-up du groupe ? (Interview réalisée avant le Hellfest)
Il y aura Kevin Paradis à la batterie, Sylver, à la guitare, il remplace Kévin Verley le temps de cette date… Il y aura Joël Guigou à la basse, et moi à la guitare et au chant, bien sûr !

T’as préparé une setlist spéciale pour ce concert ? Y’aura t-il des nouveaux morceaux ?
Nous allons surtout jouer des morceaux du premier album, du deuxième et peut-être du troisième… Nous sommes encore en train de nous concerter car nous ne sommes pas tous d’accord ! On va faire un truc assez « rentre-dedans »… Nous allons entrer sur scène et envoyer la sauce. Nous n’allons pas faire les mêmes morceaux que d’habitude… Pas ceux où il y a des orchestrations car ça demande beaucoup d’arrangements et de logistique ! Pour marquer le coup, nous allons sûrement jouer un nouveau titre !

Le groupe est éclaté un peu partout en France. Comment faites-vous pour répéter ?
Bonne question… En fait, nous essayons toujours de nous retrouver un peu de temps avant le concert et on répète sur le lieu même du concert. Si ce n’est pas le cas, nous nous voyons chez l’un des quatre musiciens pour voir s’il y a un local de répète de disponible ! Ça nous arrive également de répéter dans l’ancien local de répétition d’Agressor situé sur Antibes, parfois c’est au LB Lab à Roncq ! Il y a peu de temps de ça, le groupe a joué au Rat’s à Puget-Sur-Argens. Pour ce concert, nous avions utilisé la salle pour répéter deux jours avant. Pour le Hellfest, nous allons essayer de répéter du côté de Nantes…

Est-ce que tu peux revenir sur la collaboration avec Nao Noïse ? Qui a fait le premier pas ?
Je ne me souviens plus trop… Tout ce dont je me souviens, c’est que je recherchais des dates où le groupe pourrait se produire. Du coup, Alex de Nao Noïse s’est proposé de nous trouver quelques dates de concert. Pour l’instant, nous sommes satisfaits de son travail. Les choses se mettent progressivement en place … On a déjà pas mal de concerts qui sont en cours de programmation.

Tout à l’heure, tu parlais d’un nouveau titre, j’imagine donc qu’il a un nouvel album qui va arriver… Est-ce que tu peux nous parler un peu de la direction que le groupe va prendre ?

Ça ressemblera un peu à ce que le groupe avait proposé avec Medieval Rites. C’est vraiment le côté épique qui sera mis en avant. À l’heure où je te parle, c’est encore en chantier et je ne sais pas du tout à quoi l’album va ressembler au final ! Tout ce que je peux te dire, c’est c que le titre que l’on va faire au Hellfest sera très « Death Metal » !

Où l’album sera t-il capté ?

Au Studio La Forge. Je connais bien les lieux car je viens d’y ré-enregistrer Symposium Of Rebith en entier. Il n’y a que la batterie qui est d’origine mais on l’a un peu ré-arrangée ! À l’époque, la batterie avait été enregistrée avec les premiers triggers… Ce n’était pas ça… Il y aura également des morceaux inédits. Sur les pistes d’origine, on a même ajouté les anciens solos du deuxième guitariste de l’époque. En ce temps, on n’avait pas eu le temps de les incorporer dans le mixage. Du coup, Symposium Of Rebith va ressortir tel qu’il aurait dû sortir à l’époque.

J’ai entendu dire que tu allais rééditer tous les albums aussi… Info ou intox ?
Absolument. Après que Symposium Of Rebith ne sort, on se penchera sur le nouvel album et dans la foulée, on rééditera également toute la discographie d’Agressor. Tout sortira chez Season Of Mist ! Agressor est souvent associé à Neverending Destiny. Est-ce que tu peux revenir sur l’impact que cet album a eu sur le groupe ? L’album avait été très bien accueilli à l’ ’époque. Je trouve qu’on avait proposé une musique assez avant-gardiste. J’avais composé les titres comme ils venaient, comme je le sentais. Maintenant, le climat métallique a totalement évolué. On n’écoute plus du tout la même chose et les méthodes d’enregistrement ont bien évolué en vingt cinq ans…

Le fanzine a pour objet la scène underground du Nord/ Pas-de-Calais/Picardie. Est-ce que tu as un message à faire passer ?
On se sent vraiment bien dans votre région ! Dans le sud, il n’y a pas de festivals, pas beaucoup de concerts… Et là où vous habitez, il ne fait peut-être pas très beau, mais il y a de la vraie musique !

WWW.AGRESSOR.FR

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.