Après les nombreux soucis judiciaires qu’a rencontrés le gérant du Blue Devils, Hervé Bailly, et l’interdiction formelle d’organiser des concerts en ces lieux, les amis du bar-concerts se sont réunis une dernière fois pour se remémorer les bons moments qu’ils y ont passés… Si le Blue Devils va renaître de ses cendres sur Orléans, la perte de ce club dans la région est regrettable. Souvenez-vous, le Blue Devils nous avait habitués des sorties concerts estampillés Rock/Blues/Metal avec des noms tels que Blaze Bayley, Paul Di’Anno, Vulcain et autres…

Merci à eux !

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.