Noise Emission Control n’est plus à présenter. Écumant les salles dans la région, le combo estampillé « High Energy Rock » s’est construit une réputation sans faille au fil des années ! Et c’est quatre ans après la sortie de leur premier album que les Douaisiens sont de retour avec un nouvel EP, Désordre et Mépris.

Propos du groupe recueillis par Axl Meu

Que s’est-il passé entre votre premier album et ce nouvel E.P. ? Pourquoi avons-nous dû attendre quatre années ?
Dany:
En effet, du temps s’est écoulé depuis la sortie de notre premier album… Nous avons per- du notre local de répétition et puisque nous avons l’habitude d’écrire nos titres ensemble, ça a retardé le processus de composition. Nous avons tout de même pu travailler notre set avant chaque concert grâce à notre ami Fabrice Cornille des Glowsun. Il nous a proposé de répéter chez lui. Heureusement, ce problème est résolu aujourd’hui…

Pourquoi un simple E.P., et non pas un album ?
Dany:
C’est très simple, on ne voulait pas qu’il se passe encore plus de temps avant de ressortir quelque chose de nouveau, donc en attendant le nouvel album prévu courant 2017, nous avons décidé de présenter ces cinq nouveaux titres en guise d’amuse-gueules.

Le nouvel E.P. a donc pour nom Désordre et Mépris… C’est un titre assez significatif…

Fred: Ce titre fait directement écho aux événements actuels qui se produisent un peu partout dans le monde… J’ai le sentiment que la religion est le réel fléau de notre société actuelle, et passée. Il faut savoir que c’est un thème que j’ai déjà traité dans mes anciennes formations. Malheureuse- ment, je constate que c’est toujours d’actualité…

Quand on écoute cet E.P., on s’aperçoit que vous avez misé sur la qualité de l’enregistrement… Comment avez-vous enregistré Désordre et Mépris ?

Dany: Lors d’un concert, nous avons croisé un ami de longue date, Phil Reinhalter. Il est venu nous voir après le show et nous a tout de suite dit qu’il aimerait beaucoup travailler avec nous. L’enregistrement et le mixage se sont faits chez lui, au Psykron studio en avril. Le tout a été enregistré en cinq jours et le mix a été effectué, le mois d’après. Nous lui avons fait entièrement confiance et don- né carte blanche pour le son. Phil s’est beaucoup investi et nous sommes carrément ravis du résultat final ! Quant au mastering, c’est Fred Motte du Conkrete studio qui s’en est chargé.

Cette question est pour Fred… Tes paroles sont toujours très virulentes… Mais on perçoit une évolution dans tes cris, et tes textes. Comment composes-tu et comment entretiens-tu ta voix ?

Fred: Comme tout musicien, j’évolue ! Seules les personnes qui viennent régulièrement nous voir en concert peuvent constater cette évolution. Il est est vrai que j’ai un peu l’impression de crier, mais moins que sur le premier album… En ce qui concerne les textes, je m’inspire beaucoup de l’ambiance dégagée par le titre en question, j’essaie de trouver une thématique… Après, il m’arrive de jouer avec le sens des mots, et parfois de faire preuve d’ironie comme sur le titre « Le Style ».

Le groupe est assez indépendant… Mais on imagine que vous allez contacter des labels ou promoteurs pour mettre en avant votre musique…

Dany: Nous allons bien sûr envoyer notre maté- riel à des labels, promoteurs et agences de booking pour anticiper la sortie du prochain album, mais tu sais que ce n’est pas facile… Soit tu n’es pas assez « Metal » ou alors pas assez « Punk », soit c’est parce que tu chantes en français, soit ton guitariste est chauve (rires)… Il y a toujours quelque chose qui ne convient pas, c’est vraiment agaçant. En attendant, le nouvel E.P. sortira en auto-prodroduction comme pour notre premier album. Nos fans pourront le trouver lors de nos concerts et aussi par correspondance.

Le titre éponyme « Désordre et Mépris » a fait l’objet d’un clip, c’est d’ailleurs votre premier « vrai » clip ! Pourquoi ce titre en question ?

Dany: Cela mijotait dans nos têtes depuis un moment déjà ! Ce n’était pas une tâche facile, il a fallu choisir et il s’est avéré que « Désordre et Mépris » convenait le mieux. C’est un titre fort qui parle des Guerres de religion, d’où justement le choix des TV qui diffusaient des images de toutes ces idéologies nauséabondes. Le clip a été tourné au Château de Cuincy… Il a été réalisé par Cédric Duhez et Rémi Delecroix du My Own Prod Studio… Ils ont réussi à faire ressortir ce coté « High Energy » qui nous caractérise sur scène !

Vous vous êtes fait remarquer en juillet dernier au El Diablo en compagnie de Pro-Pain et Netfastcore. Comment avez-vous préparé votre concert ?

Dany: N’ayant pas joué à Lille depuis juin 2015, crois-moi que nous avions hâte de nous y re- trouver, d’autant plus que c’est toujours une joie d’ouvrir pour un groupe que tu suis depuis ses dé- buts… voire bien avant concernant Gary Meskil des Crumbsuckers ! Nous avons préparé notre set de sorte à présenter les nouveaux titres, ils ont été accompagnés par plusieurs morceaux du premier album. C’est Benjamin Falque du El Diablo qui nous a proposé cette date ! Merci encore à lui !

Quels sont vos projets pour la suite ?

Dany: Préparer le futur album et bien sûr faire un maximum de concerts dans de différentes régions ! Merci pour l’interview !

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.