On peut dire que Blazing War Machine est un cas à part dans l’industrie musicale. Après un premier album sorti en 2010, les marseillais ont fait le choix de sortir leurs nouveaux titres un par un, des titres qui seraient toujours accompagnés d’un clip. À l’occasion de leur tournée qui a débuté à la fin du mois d’août, les phocéens se produiront au Metal à la Campagne. Et c’était l’occasion rêvée pour nous d’en savoir un peu plus sur eux !

Propos d’Irina recueillis par Kevin Delattre

Salut ! Peux-tu présenter Blazing War Machine à nos lecteurs ? Qui fait quoi ? Depuis quand le groupe existe t-il ?

Salut à vous tous ! Je m’appelle Irina et j’officie au poste de chanteuse chez Blazing War Machine, un groupe de Metal de Marseille. Le groupe existe depuis 2006 et a connu quelques changements de line-up depuis ses débuts. Mais ce dernier s’avère plus stable ! Il est composé des musiciens suivants: Franky à la batterie, Izakar et Fab aux guitares, moi, Irina au chant, Adam à la basse et Phil au clavier.

Comment abordez-vous le coté composition de votre musique ? Y a t-il un membre qui compose tout ?

Non, chez Blazing War Machine, tous les musiciens collaborent dans le processus de composition. Quand quelqu’un a une idée, il l’amène et nous travaillons à partir de là. Je pense que c’est important que les musiciens puissent apporter leurs petites touches personnelles… Sinon ça ne serait pas un groupe, mais le projet d’une seule personne.

Le visuel, autant en live que dans vos clips, est extrêmement soigné. On sent que c’est important pour vous. Comment travaillez-vous ce visuel ?

Le visuel vient tout naturellement, et chaque membre de la bande peut venir avec une idée, s’inspirer des autres et vice-versa ! Avec le temps, l’aspect visuel évolue, et heureusement ! Nous ne limiterons jamais nos ambitions artistiques mais il faut quand même que ça reste fidèle à ce que nous sommes… Je peux aussi t’avouer que, en ce qui me concerne, j’essaie de faire en sorte que les tenues que je porte correspondent aux thématiques et aux tonalités des morceaux ! Donc oui, nous attachons de l’importance à l’aspect visuel chez Blazing War Machine !

Vous avez une méthode de diffusion et de distribution de votre musique assez spéciale. Vous n’avez sorti qu’un seul album, suite à cet album, vous avez pris l’habitude de publier un morceau par morceau… Mais ils ne sont disponibles que sur le net, il n’y a pas de supports physiques…

Oui, nous avons décidé de sortir un single qui fait l’objet d’un clip tous les mois… Souvent, cela se fait par l’intermédiaire de package, ce sont des « digital goodies », ils sont disponibles à prix libre, chacun peut y mettre la somme qu’il veut. Cette façon de travailler nous permet de nous concentrer pleinement sur le développement d’un morceau en particulier d’un point de vue musical et visuel. Je trouve que cela s’inscrit dans l’ère du temps, nous avançons avec le temps !

Allez-vous continuer de distribuer votre musique de cette façon ou vous comptez sortir par la suite un album en support physique ? Les fans n’attendent que ça…

Pour l’instant, cette méthode nous convient et nous correspond bien ! Mais je dois t’avouer que nous songeons quand même à sortir un EP en support physique. L’objet contiendrait quelques-uns de nos morceaux qui sont déjà disponibles sur le net, et un nouveau qui ferait l’objet d’un bonus.

Vous allez jouer en septembre à Rexpoëde dans le cadre du festival du « Metal à la Campagne ». Vous avez également de nombreuses dates de prévues un peu partout en France. Comment préparez-vous cette tournée ?

Pour cette tournée, nous allons pleinement axer nos concerts, dont celui du « Metal à la Campagne », sur l’aspect visuel de nos morceaux. La musique et la scénographie se complètent pour ne former qu’un seul univers original et authentique.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Comme vous l’avez mentionné plus tôt, nous donnerons plus de concerts, donc nous sommes très heureux ! Et bien sûr, aussi nous allons continuer à sortir du nouveau matériel. On est bien lancé. Pourquoi nous arrêter en si bon chemin ?

Un dernier mot pour nos lecteurs nordistes ?

Merci pour tout le soutien et à très bientôt sur la route ! On se voit au Metal à la Campagne !

FACEBOOK BLAZING WAR MACHINE

A propos de l'auteur

Alex

Fondateur de Nao Noïse Productions ● Programmateur du Tyrant Fest ● Régisseur Publicitaire chez Heretik ● Styles privilégiés : Black / Death / Thrash

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.