Parfois il suffit d’une discussion entre potes pour faire une découverte musicale qui s’encrera directement dans notre top 5 des meilleurs albums de l’année, c’est dans cet état d’esprit qu’est née cette chronique de Au-Dessus qui signe ici son premier essai du même nom.

Un premier album oui, mais qui à de quoi faire trembler de jalousie ses pairs ! Tous les instruments s’accordent pour former un tout  écrasant, puissant et planant à la fois, qui aura comme effet sur l’auditeur de lui donner une impression étrange d’être emprisonné dans une bulle lugubre sans aucun espoir de trouver une sortie, mais n’ayons pas peur de le dire, on adore ça, on en redemande même !

Chaque titre est monstrueusement efficace et nous montre un peu plus à chaque fois que les Lituaniens de Au-Dessus maîtrisent déjà parfaitement leur sujet avec ce premier album. Chaque morceau apporte quelque chose de différent des autres, comme s’ils nous transportaient dans différents sentiers sinueux, mêlant de façons qui leurs sont propres puissance et mélancolie.

Même si Au-Dessus s’inscrit dans les nouvelles variantes du Black Metal dans la veine de Wiegedood ou encore Regarde Les Hommes Tomber, il sait se démarquer grâce à son subtil mélange de genre (quelques passages typés Hardcore ou encore Progressif par exemple) malgré une prédominance Black/Sludge.

Une bonne découverte donc, un seul regret : 31 minutes c’est trop court et il nous tarde d’en entendre plus !

AU-DESSUS
Au-Dessus

Witching Hour productions
Post-Black
9/10

A propos de l'auteur

Webmaster / Redacteur / Graphiste - HERETIK ✠ Polyvalent @Tyrant Fest ✠ Bassiste chez LUDA ✠ Styles de prédilections : Black/Post anything/Sludge/Doom

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.