Il existe des albums qui rien que par leur visuel et leur titre vous donne envie d’y prêter attention. Avec une pochette pour le moins bien réalisée et un titre accrocheur, Sonic Winter revient avec son nouvel album Party War On The Killing Floor.

Après un premier opus aux avis divergents, le collectif originaire de Glasgow nous propose une nouvelle création qui tire ses influences du rock psyché des années 60 et 70. Alors que dire… Loin de moi l’idée de vouloir à tout prix dénigrer le travail d’un artiste mais, pour le coup, cet album se résume plus à une sorte de « brouillon » qu’à un véritable album. Au niveau de la production, à part de nombreux effets sur les voix totalement inaudibles et une batterie reléguée au second voir même au cinquantième plan, rien d’autre à ajouter… Si le groupe s’essaye à l’acoustique avec un « Dead Brain Century Carnival » pour le moins prometteur ou encore à la new wave avec « I Lose The Control » qui restera pour le coup le meilleur morceau de l’album, on passe tout le temps de l’écoute à attendre le moment où l’on pourra bouger (même un minimum) la tête. Même la reprise « Le Fils de Lucifer » de Vulcain est tristement monotone.

A l’arrivée, Sonic Winter propose un album plat, sans vie… Et même avec tout l’éclectisme que l’on pourrait lui accorder, ça ne passe malheureusement pas. Alors fans du bon vieux psyché et rock des années 60, retournez aux vinyles des Stooges car cet album ne vaut vraiment pas le coup.

2,5/5

Major Arena Records

Rock

Disponible

 

A propos de l'auteur

Simon

Rédacteur (Hard Rock/Heavy/Thrash). Professeur d'Histoire / Géographie. Inconditionnel d'AC/DC et de Pink Floyd. Rugbyman de cœur et dans la vie. Headbangeur à ses heures perdues.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.