HEIR / IN CAUDA VENENUM / SPECTRAL
SPLIT EP
Post-Black / Ambiant
Les Acteurs de L’ombre
Disponible
4/5

On ne peut pas vraiment qualifier la production de simple Split EP, ce dernier étant organisé comme pour raconter une histoire qui lui est propre. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette fois-ci Les Acteurs De L’Ombre ne livre pas un Black Métal au sens propre du terme notamment grâce à Spectral qui évolue ici dans de l’instrumental à base de guitare sèche, mais on y reviendra.. Trois groupes, Sept titres (3 par formation sauf pour In Cauda Venenum qui propose ici un titre de près de 15 minutes) qui auront réussi à créer une identité à cet opus malgré les différences de genre.

Commençons par Spectral qui ouvre le bal avec le morceau « Sagitarius ». Même si le groupe balance un son instrumental qui pourrait affoler les puristes du Black Metal, la formation ponctue cependant ses compositions d’ambiances inquiétantes voir même angoissantes sur certains solos à la guitare électrique. Alors non Spectral n’évolue pas dans un Black Metal pure et dur, mais l’esprit du genre est bien présent même si certaines sonorités peuvent nous choquer entre deux titres de Heir.

Heir justement, nous propose trois titres plus sombres, plus tranchants. Le black atmosphérique des toulousains valse entre passages calmes et riffs puissants qui vous donneront l’impression de vous noyer dans un bain de roche en fusion sans échappatoire. Les amateurs de blast beat contrasté d’ambiances mélancoliques y trouverons leur compte !

In Cauda Venenum avec le titre « Laura Palmer, Agonie à Twin Peaks » revisite à sa façon une composition d’Angelo Badalamenti tirée de la bande son de la célébre série des années 90, à savoir Twin Peaks, mais ça vous l’aviez compris. Que dire de ce morceau d’un quart d’heure à part qu’il est riche en émotion ? Le violoncelle omniprésent dans ce titre apporte une touche menaçante en plus du sentiment d’agressivité et de transcendance apporté par le reste des instruments.

Ce split est une réussite de par sa noirceur et l’émotion qu’il véhicule. Les trois formations qui composent cet objet ont su voir plus loin que le black à proprement parler, en apportant l’essence même du genre en passant par des styles qui leurs sont propres.

A propos de l'auteur

Avatar

Webmaster / Redacteur / Graphiste - HERETIK ✠ Polyvalent @Tyrant Fest ✠ Bassiste chez LUDA ✠ Styles de prédilections : Black/Post anything/Sludge/Doom

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.