A l’occasion de leur concert le 3 décembre prochain aux 4 Écluses de Dunkerque, votre serviteur a eu l’occasion d’échanger quelques mots avec les membres du groupe Veto, formation fast-punk Dunkerquoise. Et que dire d’autre à part que nos quatre compères s’apprêtent à littéralement retourner Dunkerque avec leur musique « simple et efficace » ! On vous invite amplement à aller découvrir ce groupe qui, contrairement à d’autres, se place totalement en marge de la communication en refusant tout simplement l’utilisation des réseaux sociaux. Mais peu importe, c’est en direct et face aux amplis que Veto se constituera sa communauté de fans ! Alors, vous verra-t-on le 3 décembre à Dunkerque ?

Salut les gars, vous vous produisez le 3 décembre aux 4 Ecluses de Dunkerque, l’occasion pour de nombreuses personnes de vous découvrir. Pouvez-vous vos présenter ?

Clément : Salut ! Veto est un quatuor fast-punk Dunkerquois composé de Simon, Martin, Laurent et Clément. Le groupe est né il y a un an maintenant. On vient tous de projets différents au départ mais on a déjà eu l’occasion de faire des groupes ensemble il y’a quelques années. On trouvait que c’était donc le bon moment pour se rassembler autour d’une envie commune : faire de la musique simple et efficace !

Votre musique se rapproche du Rock Hardcore, du Punk et du Fastcore…

Nous venons tous d’horizons très différents. Par exemple je suis banché « footwork » et « jungle » et suis DJ en parallèle de Veto. Cela dit, nous sommes tous amateurs de hardcore au sens large.

Vous vous produisez à Dunkerque avec The K et It It Anita, deux groupes originaires de Liège. Entretenez-vous un rapport particulier avec ces formations, ou au contraire, allez-vous les découvrir comme nous ?

Laurent : Pas vraiment de rapport particulier non. C’est toujours intéressant de jouer avec des groupes qui ne sont pas dans le même style. Pour l’instant, on a juste écouté les sons et vu quelques vidéos.. Ça m’a l’air d’être assez énergique sur scène. Ce sera donc une découverte pour nous tous.

Vous avez à votre actif un album éponyme de treize titres. Pouvez-vous nous en parler ? 

Simon : C’est un album que nous avons enregistré en février 2016 avec l’aide de plusieurs amis. Que ça soit la prise de son, le mixage, ou l’impression de la pochette, tout a été fait par nos propres moyens. Comme cela a été dit auparavant, ce sont des morceaux plutôt courts et énergiques. L’album est disponible lors de nos concerts en format cd ou cassette.

On se rend compte que vous n’avez aucune activité sur les réseaux sociaux ! Pourquoi ? 

Clément : C’est un choix de faire ce groupe sans utiliser les réseaux sociaux. Cela dit nous avons tout de même une page bandcamp où l’on peut y trouver nos sons, nos dates et notre contact. Pour cette première année d’existence du groupe, on s’en est plutôt bien sorti car on a eu l’occasion de faire une dizaine de dates dans la région et une tournée en octobre en France. De plus, plusieurs autres dates sont à venir en janvier, février, mars et une autre tournée en avril nous emmènera en France et en Espagne. Tout ça pour dire que c’est possible et que sans certains réseaux, on peut tout de même rencontrer énormément de personnes très chouettes.

Vous vous êtes produits dans le cadre du festival Du Metal à la Campagne en septembre dernier. C’était comment ?

Laurent : C’était plutôt cool. Cela fait maintenant plusieurs années que nous avons l’occasion de venir y jouer avec nos précédentes formations. Pour cette édition, c’était la première fois dans la salle du Meulen Hof (la grande salle). Malheureusement peu remplie car un autre groupe jouait encore dans l’autre salle…

Que diriez vous à quelqu’un qui ne connaît pas du tout votre groupe pour le motiver à se rendre le 3 décembre aux 4 Écluses ?

Martin : D’arriver à l’heure et d’éviter d’aller aux WC pendant le set, ça va aller vite ! Motivant non ? (Rires)

Je vous laisse le mot de la fin !

Simon : Merci à tous ceux qui nous ont aidés sur nos différents projets (ils se reconnaîtront) et à très vite sur les routes !

Les morceaux de VETO sont disponibles sur bandcamp au lien suivant : https://vetoband.bandcamp.com/

A propos de l'auteur

Simon

Rédacteur (Hard Rock/Heavy/Thrash). Étudiant et futur professeur d'Histoire. Inconditionnel d'AC/DC et de Pink Floyd. Rugbyman de cœur et dans la vie. Headbangeur à ses heures perdues

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.