STARSET  

VESSELS

Spinefarm Records

Cinematic Rock

3/5


“Satellite”, “Starlight”, “Back to Earth”… Vous l’aurez compris à l’énoncé de ces titres, Starset revient avec concept album proposant un nouveau voyage intergalactique. Vessels prend la suite de Transmissions sorti en 2014. Un projet qui avait secoué son petit monde outre-Atlantique avec des millions de vues YouTube et des ventes à faire déverdir les martiens.

C’est que Dustin Bates et sa bande ont investi dans des tenues de cosmonautes pour leur prestation scénique et ils comptent bien amortir le budget. A la manière de « 30 second to Mars », ils déploient une lourde stratégie marketing à destination des teenagers : Entre obscurantisme (Le gouvernement vous cache des choses. Nous, on a intercepté un message de l’espace et on va vous dire la vérité) et lyrisme (C’est beau l’espace, non? On est vraiment tout petit dans l’univers quand même). N’oublions pas que le groupe Starset a lui-même été recruté par une communauté de scientifiques, la Starset Society, afin répandre la bonne parole…

En 15 titres calibrés radio dont certains feront mouche à coup sûr (« Monster », « Last to Fall »), on navigue entre envolées futuristes, nappes de violon et sons électroniques de l’espace. Le groupe est fan de Hans Zimmer et de Breacking Benjamin dont il a assuré la première partie en Europe. Et il assume en s’éloignant de plus en plus du « gros son » pour aller vers la planète Pop. En fait, de Metal, il ne reste plus que quelques hurlantes par-ci, par-là et des accents à la Linkin Park comme si l’espace ne lui avait finalement envoyé qu’un lointain écho de la fin des 90’s.

Alors oui l’ensemble est bien produit et le roman graphique réalisé par Marvel (rien que ça) qui sortira à l’automne pour illustrer l’album donne envie mais le tout cache un vide disons intersidéral. À moins qu’avec optimisme on se réjouisse que ce type de musique tombe dans les oreilles des plus jeunes pour peut-être les conduire vers un Metal assumé. « Vessels » ne concernera donc pas toutes les oreilles mais ravira les aficionados du genre.

A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.