BLEED

CHAOS IMPACT

M & O Music

Thrash/Death

3,5/5


C’est bien entourés que les franciliens de Bleed ont sorti leur premier opus ! Le groupe qui a vu le jour en 2013 a su faire ses armes dans la région Parisienne en se produisant un peu partout, ce qui leur a permis de peaufiner comme il se doit leurs premières compositions. Toutes immortalisées sur Chaos Impact, le groupe a voulu montrer une fois pour toutes qu’il était capable de rivaliser d’autres formations de plus grande d’envergure. Maintenant, est-ce qu’il suffit de sortir un bon album pour s’imposer sur le devant de la scène Metal ? Le débat est lancé ! 

Alors que l’on le dise, les membres de Bleed n’ont pas pris les choses à la légère. Finement introduit par « Prelude To Desolation », Chaos Impact instaure une ambiance des plus particulières dès les premières mesures. C’est une atmosphère à laquelle nous serons confrontés tout au long de l’album… Que ce soit « Your Answer », « Prohibited » ou même le vicieux « Chaos Impact », le groupe fait au mieux pour déverser une violence nuancée et maîtrisée.

Rien de neuf au menu. Il s’agit là d’un Thrash/Death tout ce qu’il y a de plus banal. Les parties mélodiques s’alternent avec des moments plus agressifs notamment sur le prémonitoire « Time To Bleed », véritable allusion au patronyme du groupe. Et difficile de faire dans l’originalité lorsque que l’on est fans Thrash/Death. Tout au long de l’album, les parties vocales ne cessent d’allier chants clairs et parties gutturales plus criées à l’instar d’un bon vieux Machine Head. Pas grave, on ne leur en voudra pas tant que ça. Le contenu en vaut quand même le détour.

Si l’ensemble des pistes peuvent paraître un poil redondantes et sans originalité au premier regard, saluons-là un groupe qui a toutefois réussi à surprendre. On pensera notamment à deux morceaux qui se détachent clairement du reste. Oui, le groupe ne fait pas toujours dans la violence. Avec « The Fall », Bleed montre qu’il sait varier les tonalités. C’est une piste pourvue d’une introduction très pertinente qui finit par déboucher sur des parties plus « rentre dedans ». Le titre « War Brothers », lui, se fera remarquer grâce à ses mélodies extrêmement berçantes qui ne sont pas sans rappeler le Heavy Metal de l’époque. Et c’est que l’introduction prend des allures de Power Metal en plus. Pas mal.

L’introduction de l’ultime « Never Surrender » achèvera les plus impertinents d’entre nous avec des riffs bien Thrash… Mais malheureusement cette énergie est prématurée lors du couplet. Le constat est difficile à encaisser car nous constatons après mûre réflexion que le même scénario se reproduit à chaque fois ! Bien qu’elles mettent en avant d’excellents musiciens et une formation ambitieuse, presque toutes les introductions laissent à penser que le titre en question sera exceptionnel. Mais non. Ça s’essouffle trop vite et ça dévoile un groupe qui, malgré de nombreuses tentatives, peine à se renouveler…

Que retenir de cet album ? Nous nous contenterons de dire que Bleed a fait le job, qu’il a immortalisé de beaux titres qui risquent de faire mouche au sein du public… Certes, tout n’est pas parfait mais nous attendons du groupe qu’ils sortent des sentiers battus la prochaine fois en consolidant ses acquis !

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.