ENSLAVED

THE SLEEPING GODS – THORN

Norse Music

Black/Death Mélodique

4/5

Un an aura suffi à Enslaved pour préparer une nouvelle livraison de titres « made in Haugesund ». Ce nouvel opus fraîchement débarqué dans les bacs est en fait la réédition des deux EP que sont The Sleeping Gods et Thorn paru en 2011 et dont le contenu est globalement issu d’idées non utilisées pour Axioma Othica Odini, Riitir et d’autres composés au détour de période de “pause” du côté de Bergen via le home studio du comboQuand est-il du contenu ? Condensés de pépites Black Death épique comme savent les composer les Norvégiens ou alors la simple compilation de rushes dispensables dans le but de faire patienter les fans.

Explication !

The Sleeping GodsThorn est la continuité des festivités marquant les 25e anniversaires du combo. C’est une excellente initiative que d’avoir permis la réédition de ces deux EPs sortis en leur temps un peu trop confidentiellement. L’initiative est donc louable et très franchement les morceaux sont tous de grande qualité et portent en eux l’essence des différentes références d’Enslaved et l’univers du combo est intact.
Seul petit reproche que nous pourrions faire à l’ensemble, c’est un léger manque de cohérence et d’équilibre entre les titres. Enslaved nous a tellement habitués à des albums pensés, réfléchis, ciselés et au concept porteur qu’ici les premières écoutes sont un peu déstabilisantes car on passe très (trop) rapidement d’un style à un autre. Du Black Old School au Black Death Progressif, du Métal Atmosphérique à un titre instru (Nordlys) planant presque psyché. Donc voilà, passé ce constat, à l’écoute de « Heimvegen », « The Sleeping Gods » (très Dark folk), « Disintegrator » ou « Nordlys » (instrumental cité plus haut) entêtant et naviguant entre Dark Wave et Métal Atmosphérique (Atoma, The Gathering…) cet album se savoure avec beaucoup de joie, reculant de grands moments de musique et on se laisse sans retenue une nouvelle fois happer par Enslaved et les tourments Nordiques.
À écouter pour redécouvrir ces titres et se dire encore une fois qu’Enslaved est un GRAND groupe, génial, novateur, excellant dans la pluralité et la mixité des références artistiques. Les paysages rudes du grand nord Norvégiens sont définitivement à notre porte.

À écouter pour découvrir ou redécouvrir ces titres et se dire encore une fois qu’Enslaved est un GRAND groupe, génial, novateur, excellant dans la pluralité et la mixité de ses références artistiques. Les paysages rudes du grand nord Norvégiens sont définitivement à notre porte.

A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.