BEYOND THE BLACK

LOST IN FOREVER (RÉÉDITION 2017)

Power Symphonique

UDR Records

4,5/5


C’est que les Beyond The Black ne perdent pas leur temps ! Après un premier album qui avait accumulé les chroniques élogieuses à leur sujet, les Allemands décident de remettre le couvert en composant et enregistrant «  illico/presto  » un nouvel opus, Lost In Forever. Pourtant sorti en 2016, et bien accueilli par la foule, c’est en 2017 que le groupe ré-édite cet album avec une pochette alternative et quatre titres bonus «  Night Will Fade  », «  The Other Side  », «  Our Little Time  », «  Rage Before the Storm  », de quoi encourager les fans de Metal Symphonique à découvrir ou redécouvrir cet album aux multiples facettes !  

Mais avant toute chose, quelques précisions : Lost in Forever est à proprement parler le tout premier album écrit et composé par tous les membres du groupe. C’est la jeune Jennifer Haben qui s’était chargée de la composition de la grande majorité des titres de Songs Of Love And Death

Les fans de Metal Symphonique ont enfin trouvé un poupon à chérir ! Non seulement l’inspiration est au rendez-vous mais la formation fait la différence d’emblée de par son hétérogénéité… Ce Lost In Forever renferme 13 compositions (17 pour les plus gourmands d’entre nous) aussi bien éclectiques que variées. On y retrouvera bien sûr l’influence des mastodontes du genre tels qu’Epica et Within Temptation à l’écoute des titres «  Written In Blood  » et «  Forget My Name  » (les cris de Christofer Hummels n’y sont sans doute pas pour rien)…

Continuons ainsi puisque le groupe est bien parti ! La production de cet album mérite à ce que l’on s’y attarde de plus près. Il faut dire que la formation s’est offerte la crème de la crème des producteurs pour donner à son rejeton une nouvelle dimension. L’ensemble est particulièrement accrocheur, sans fioritures à l’instar du premier titre éponyme «  Lost In Forever  ». Ainsi, le groupe poursuit son bout de chemin avec «  Beautiful Lies  », un titre particulièrement intéressant puisqu’il est riche d’un featuring ! Rick Altzi (Masterplan) s’est chargé d’accompagner la voix gracieuse de Jennifer Haben !

Quant au reste, il est détonnant. Beyond The Black se renouvelle à chacun de ses titres, quand «  Dies Irae  » flirtera avec le Power Symphonique, «  Heaven In Hell  » se montrera bien plus agressif que ses prédécesseurs ! Les ambiances resteront également très variées sur des titres tels que «  Shine And Shade  » et «  Forget My Name  ». Bien sûr, on peut s’attarder sur les intonations vocales de cette sirène, mais nous ne le ferons pas. Son souffle est tout aussi précieux que précis, et prouve une fois pour toutes que Beyond The Black a sa place aux côtés de groupes tels que Delain, Epica et Within Temptation.

Beyond The Black emportera sans doute une nouvelle fois de nombreux fans sur son sillage grâce à ce Lost In Forever 2.0., les titres bonus nous engageront également ! Bien plus qu’une nouvelle pierre à l’édifice des Allemands,  cette nouvelle édition est la preuve formelle que le groupe est bien déterminé à conquérir l’Europe. 

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.