EXOCRINE

ASCENSION

Death Technique

Great Dane Records

4,5/5


Rien ne pourra les arrêter dorénavant. Le groupe Exocrine fort de son premier opus avait surpris la galerie de par la technicité dont il avait fait preuve ! Raph de Great Dane Records avait vu juste, Unreal Existence avait confirmé les intentions du groupe : faire de la musique de savant sans tomber dans le piège de la technique pour la technique. Alors pourquoi arrêter en si bon chemin ? Nous sommes en 2017 et Exocrine nous a déjà cuisiné sa deuxième galette, elle a pour nom Ascension.

C’est que le groupe a réussi à se renouveler… Exocrine a avancé dans sa démarche et nous a concocté un album constitué de différents mouvements. Comprenez par là qu’il a divisé son album en trois chapitres : «  Exode  », «  The Ascension  » et «  Rebirth ». Concept album oblige, tous les morceaux sont organiques et s’imbriquent de façon nette et précise !

Toutes les compositions proposées par Exocrine, à commencer par «  Terra  », sont hyper rafraichissantes et mettent en exergue un groupe qui ne se repose pas sur ses acquis. Certes, vous aurez une nouvelle fois droit à vos parties hyper techniques, à vos blast-beat en furie et bien d’autres éléments comme des parties growlées qui rendent la musique d’Exocrine assez unique en elle-même.

…Exocrine surprend de par les touches plus «  électroniques  » et les «  samplers  » qu’il a incorporés pour rythmer ses morceaux. Il enfonce le clou et développe un concept qui lui est propre. La classe ! Tous les titres méritent que l’on s’y attarde de plus près : différents mouvements, des parties solos bien exécutées. Elles permettent de créer une rupture avec la brutalité des autres pistes de basse et de batterie.

Chaque mouvement est un nouveau voyage qu’il faut consommer à plusieurs reprises pour saisir la démarche du groupe et toute sa complexité. Les parties chantées peuvent se montrer particulièrement agressives, mais cela n’est rien comparé aux passages instrumentaux très finement travaillés. Chaque partie de guitare est calculée. Elle donne l’impression que les instruments se répondent…

Quelle production ! Elle met bien en exergue les parties tantôt plus brutales, tantôt plus douces sans pour autant brusquer les oreilles des auditeurs. Prenez par exemple les titres «  Cryogenisation (Chapter I : Exode)  » et «  Amber (Chapter II : The ascension)  ». Ces morceaux sont totalement différents, mon premier est tantôt plus lourd et groovy tandis que mon deuxième s’affirme de par ses riffs hachés, et jamais la production ne les dénature. Les parties un peu plus organiques et futuristes sont soulevées comme il se doit de manière très nette et discrète.

Le style entrepris par le groupe est peut-être déjà bien entamé par des formations comme Gorod et Obscura, mais ici, Exocrine affirme bien sa stature de fer de lance du mouvement grâce à des compositions qui mettent en avant un univers particulier rythmé par les blast-beat en tout genre. Un excellent album.  

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.