Le « Dementia Tour» de Loudblast qui va se poursuivre jusqu’au milieu de cette année, voit le groupe reprendre l’intégralité de son album culte, Sublime Dementia, sorti en 1993 et qui avait vu le groupe traverser l’Atlantique pour enregistrer aux fameux studios Morrisound à Tampa, Floride. Le groupe a posé ses valises au Splendid de Lille ce samedi 18 février, donc autant dire « à la maison ». Cette soirée qui avait l’air d’un « rendez-vous des copains » avec une affiche 100% Ch’ti, voit The Lumberjack Feedback et Putrid Offal s’y ajouter. Cette date qui s’annonce explosive et unique (le groupe a prévu quelques surprises) restera sans aucun doute dans la mémoire des fans.

Début des hostilités avec The Lumberjack Feedback, groupe de Sludge/Doom instrumental, qui a la particularité d’avoir deux batteurs, et qui continue, après une date au Hellfest l’année dernière, la promotion de son dernier album, Blackened Visions. Le groupe qui joue devant un public déjà présent mais pas totalement, enchaîne ses morceaux à la fois lourds et planants, devant un public attentif. Petite surprise avec l’arrivée sur scène d’Alex du groupe Agressor pour un « Blackened Visions » qui ravira les fans du groupe. Vient ensuite un solo de batterie, ou plutôt de double batterie, où les batteurs s’en donnent à cœur joie en balançant du break très tribal du plus bel effet. C’est déjà l’heure de fin pour le combo qui termine son set sur un titre qui finit en apothéose sur un riff entêtant !

Après un court instant, on voit monter sur scène les gars de Loudblast, remettre aux gagnants de divers concours, un micro, une guitare et une batterie ! Bravo !

Putrid offal ou les bouchers des Hauts-de-France, qui a repris ses activités en 2013 quasi 20 ans après leur fin, revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des amateurs de Gore/Grind. Après une courte intro, on rentre vite dans le vif du sujet. Le groupe arrive sur scène avec des blouses maculées de sang et un décor tout droit sorti d’une morgue. Malgré un problème de son vite résolu du guitariste dès le premier morceau, le groupe ne fait pas dans la dentelle. Les titres s’enchaînent à vitesse grand V et l’on voit que le groupe maîtrise parfaitement son sujet. Le set passe très vite et le public restera scotché par cette déferlante sonore.

Après, les prestations, plus que convaincantes de The Lumberjack Feedback et Putrid Offal, c’est au tour de Loudblast de monter sur les planches. Qui dit date lilloise, dit quelques surprises. Petite intro et c’est parti pour un « Presumption » qui voit un public attentif, comme possédé par les riffs du combo. Le charisme de Stéphane Buriez fait qu’il se met rapidement le public dans la poche. Le son est énorme, c’est carré et les classiques du groupe tels que « Subject To Spirit » et « Sublime Dementia »  s’enchaînent rapidement. Quel plaisir aussi d’entendre des titres tel que l’instrumental «In Perpetual Motion», jamais joué sur scène par le groupe et « Turn The Scales » joué uniquement pendant la tournée avec Death à l’époque.  Fred Leclercq (Dragonforce/Sinsaenum) embarqué dans cette tournée s’intègre parfaitement et l’on sent le groupe heureux d’être là. C’est tellement bon que cela passe très vite et c’est déjà au tour du titre « My Last Journey» qui clôture l’album de finir la première partie du concert. Après un brutal « Disquieting Belief », c’est au tour de « The Horror Within » qui voit apparaître le premier guest de la soirée, Alex d’Agressor puis vient ensuite Jérome Point Canovas (ex- No Return) pour « Malignant Growth ». On en a déjà pris plein les oreilles mais Loudblast a prévu de mettre tout le monde d’accord avec son « tube » qu’est « No Tears To Share » suivi par un « Mandatory Suicide » du groupe Slayer. Il nous achève définitivement avec un « Cross The Threshold» phénoménal qui achève cette magnifique soirée qui n’aura sûrement pas fait de déçus !

A propos de l'auteur

Webmaster / Redacteur / Graphiste - HERETIK ✠ Polyvalent @Tyrant Fest ✠ Bassiste chez LUDA ✠ Styles de prédilections : Black/Post anything/Sludge/Doom

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.