#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground du Nord/Pas-de-Calais/Picardie pourra s’exprimer ! Cette semaine, c’est Bleeding Teeth qui s’est confié à nous !

Salut ! Pour commencer, pourquoi Bleeding Teeth ? 

Salut ! Alors, quand Loris et moi, Marco, avons fondé le groupe, on cherchait un nom… C’est le premier qui m’est venu à l’esprit. On trouvait que ça collait bien et qu’il n’était pas désagréable à l’oreille. Du coup on l’a gardé, tout simplement.

Bleeding Teeth se définit comme un groupe qui joue du «  Blackened Crust  », une sorte de Grindcore bien sombre. D’ailleurs, votre première démo, Intoughxicated met bien avant cette mentalité… C’était quoi votre projet ?  

Au départ, on voulait vraiment mélanger le « Crust Punk » et sa brutalité assez primaire avec le Black Metal dans ses mélodies un peu lugubres, car à l’époque on n’était encore qu’un duo (Walter nous a rejoints en septembre 2016 et Victor, en janvier 2017). On trouvait que cette dualité rendait bien musicalement et que ça nous donnait une identité sonore assez particulière.

Quelles sont vos principales sources d’inspiration ? 

On a chacun nos influences personnelles. Loris et moi, ça va se trouver dans le Punk Hardcore, le Crust Punk, le Grindcore et le Black Metal. Walter s’inspire beaucoup du Prog et Pinto a des goûts très hétéroclites, mais il n’a pas encore véritablement composé pour nous. Pour citer quelques groupes : Doom, Discharge, Anaal Nathrakh, Mayhem, Extreme Noise Terror etc etc …

Parlez-nous un peu de la conception de cet EP. Où a-t-il été mis en boite ? La batterie sur l’EP est quand même assez crue…

On l’a enregistré dans notre local de répétition chez Loris (à Hénin-sur-Cojeul) avec un ami étudiant dans l’ingénierie du son (Antoine Vucko, merci à lui). On l’a enregistré en deux jours avec nos micros et le matériel de mastering d’Antoine. En ce qui concerne le côté « composition », Loris a composé la batterie et moi, la guitare et le chant. La batterie est très crue, c’est un fait… C’est à la fois un choix et une contrainte. On voulait un son un peu sale qui se rapproche de l’esprit « Crust Punk ». Ça donne à l’E.P. un aspect assez brutal et ça reste assez lisible.

Y a-t-il un album en cours de préparation ?  

Oui ! Mais on ne sait pas encore si ce sera un album ou un double EP… Mais on prévoit d’enregistrer un gros « truc » cet été ! On a douze titres qui sont composés et qui ne sont pas sur Intoughxicated… On aimerait bien tous les sortir. Éditer un format physique pour Intoughxicated qui n’est disponible que sur Internet gratuitement est également en projet !

Vous allez vous produire à Arras dans le cadre de la fête de la musique avec les Undercry et les Mindslow. Pourquoi devrions-nous venir ? 

Parce que nous allons mettre une grosse mandale pour bien démarrer la fête de la musique. Si tu es fan de musiques extrêmes, de gros son, de mosh pits violents, tu vas vraiment apprécier Bleeding Teeth. En plus, on exécute une reprise de Bring Me The Horizon avec un kazoo et une reprise de Kaaris. C’est une raison valable de venir nous voir.

Quels sont vos plans pour l’avenir ? Où pourrons-nous vous voir par la suite ? 

Plus de concerts, plus de morceaux, progresser encore et encore. On sera à Solesmes le 27 Octobre au Sous-Bock avec Whisper Night, un groupe de Metalcore lavallois !

Sounds Like Hell Fanzine supporte la scène locale des Hauts-de-France. Y’a-t-il quelques groupes que vous aimeriez bien nous conseiller ?

Bien sûr ! Raise Your Shield , Meltdown A.F qui sont nos potes de D.M.Z (une association qu’on a montée ensemble), P5ychos3, Cold Cell, Embrace Your Punishment etc… « Support your local scene » !

Pour contacter : https://www.facebook.com/BleedingTeethBand/

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.