L’année dernière, la planète Metal fêtait le dixième anniversaire du Hellfest. Et pourtant, si l’ex-Fury Fest est désormais l’une des références principales, voire même ce qui se fait de mieux, en termes de festival, cela n’a pas toujours été le cas. Il y a encore 10 ans, le Hellfest connait sa pire édition à ce jour. Des averses et orages qui n’en finissent plus et surtout des groupes qui se voient amputer d’un temps de jeu conséquent ou d’autres qui annulent simplement leur venue. Bref, tout n’a pas toujours été tout rose pour Ben Barbaud, Alex Rebecq et leur clique. Force et conviction sont passées par là, et c’est désormais une tradition, en novembre, dès que les premiers noms sont annoncés, l’événement affiche déjà sold-out. 

Dans le dernier numéro « physique » de Sounds Like Hell Fanzine, nous vous avions fait un récapitulatif de tout ce qui passait à Clisson. Clairement, il y en avait pour tous les goûts – et il fallait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas trouver son compte. Hard, Blues Rock, Thrash, Heavy, Black, Punk, Crossover, Hardcore, Sludge et autres bizarreries du genre se sont passé le flambeau ce week-end. Avec sept scènes à son compteur et de nombreuses animations diverses et variées, le Hellfest est bien le festival extrême le plus électrique (et éclectique) de France, et le plus ambitieux (il n’y a qu’à voir toutes ces infrastructures pour s’en rendre compte). Néanmoins, quand tout le monde craint une météo catastrophique à quelques semaines du festival, personne ne redoute le soleil de la région Loire-Atlantique. Et l’édition 2017 n’a pas dérogé à la règle, il a fait très chaud, et ce, pour la quatrième édition d’affilée. S’adapter au climat est désormais le nouveau défi que s’est lancé l’équipe du Hellfest Productions – Il faut à la fois assurer la partie logistique du festival et faire venir les meilleures pointures du genre. – Et croyez-nous, Ben Barbaud et son collectif en sont bien conscients.

La grande messe est à chaque fois introduite par une soirée devenue incontournable sous le Metal Corner… Pendant que certains déchargent leurs affaires, d’autres assistent aux concerts de groupes d’envergure nationale comme ce fut le cas pour Iron Bastards, véritable faux-tribute band de Motörhead. Et pourtant, il n’y a pas que sur le site du Hellfest que des concerts ont lieu. La ville de Clisson et les alentours se mettent désormais à la sauce du Hellfest. Les commerçants et la firme Leclecq en premier ont joué le jeu de la « Hellfest Mania » quitte à organiser un mini-festival (en partenariat avec M & O Music) sur le parking de l’hypermarché quelques jours avant le début des hostilités. On pouvait même y voir des formations locales du Nord s’y produire telles que Dead Season et Zaang, mais aussi des groupes déjà bien connus du grand public comme Asylum Pyre et les Nazmen (ceux qui ont occupé la deuxième place du tremplin The Voice Of Hell)…

Hell Of A Ride ! Chauffée-à bloc lors du Warm-Up à Lille et arpentant les abords du Hellfest pour la première fois sous la bannière de Sounds Like Hell Fanzine, la rédaction vous fera part de son escapade. Elle rendra compte des quelques (nombreux) concerts auxquels elle a assisté, de ses coups de cœur, de ses déceptions, des conférences de presse et interviews aussi décadentes fussent-elles ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.