Comment ça le Dour Festival est partenaire de Sounds Like Hell Fanzine ? Vous savez, on va bien couvrir le Main Square Festival cette année, alors pourquoi ne pas étendre le champ de nos possibilités en rendant visite à nos amis Belges le temps de 5 jours ! Certes, les musiques alternatives, indépendantes et autres de type multiculturel sont à l’honneur, mais le Dour festival, du haut de ses 28 ans, a su satisfaire tout type de festivaliers, dont nous autres « Metalfreaks »… 

Parmi les sept scènes que comprend le festival (The Last Arena, Jupiler Boombox, La Petite Maison dans la Prairie, La Caverne, De Red Bull Elektropedia Balzaal, Dub Corner), la Caverne est peut-être l’endroit le plus approprié à nos descentes infernales. En effet, une fois n’est pas coutume, le festival de Dour y a programmé une belle panoplie de groupes bruyants à l’instar de Nostromo, The Strypes, mais aussi quelques nouvelles valeurs sûres vantant un nouveau genre de Metal (AmenraAlcest et Igorrr sont de la partie).

Néanmoins, puisque l’expérimentation et l’ouverture d’esprit sont nos crédos chez Sounds Like Hell Fanzine, nous n’oublierons pas d’aller à la rencontre de Wax Tailor sur The Last Arena, mais aussi de Vitalic, de Justice et de Metronomy, véritables pointures de la scène Electro. Et puisque la poésie ne peut plus être dissociée de la provocation, PNL remportera sûrement le prix de l’Académie Française. On ne sait jamais, en 2017, tout est possible ! Mais en attendant, on sera là pour vérifier la pérennité d’un projet qui a fait beaucoup parler de lui dernièrement. Mais attention, peut-être que Vald, également à l’affiche, lui volera l’oscar pour finir…

Les détracteurs du binôme pourront sans difficulté retrouver leurs esprits en assistant aux autres concerts programmés. Vous savez, le Dour Festival, c’est pas moins de 100 artistes qui se passent le relais – Et en plus, toutes les bizarreries stylistiques sont représentées par un moins un groupe. C’est l’occasion où jamais de voir ce que proposent de jeunes formations moins connues comme Orage Plastique, Monolith Noir ou Animal Youth !

Après s’être baladé aux abords de « La Petite Maison dans la Prairie », et surtout après avoir fait trembler le Dancefloor avec notre déhanché de folie pendant le set de Blonde Redhead et de Nao, nous profiterons des nombreuses animations proposées par le site. Et en bon vivant que nous sommes, nous dégusterons les bières spéciales brassées (nous sommes en Belgique, il ne faut pas l’oublier) et irons trinquer à la bonne humeur au Bar du Petit Bois et sa Cabane.

Vous l’aurez donc compris, le Dour Festival, plus qu’une institution, est désormais l’événement culte Belge (à 30 minutes de Lille)… Bref, un festival à ne pas louper pour tous les amateurs d’éclectisme, de convivialité et de débauche musicale ! 

Alors, que ferez-vous du 12 au 16 juillet prochain ? Nous, nous savons !

Pour plus d’info : http://www.dourfestival.eu/fr/

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.