Adulé au début des années 2000, décrié ces derniers temps, Linkin Park aura toutefois marqué son époque. Formé en 1996, le groupe a vu s’éteindre aujourd’hui son leader et co-fondateur Chester Bennington.

Arrivée en force avec son album Hybrid Theory – notamment grâce au titre « In The End » qui passait en boucle sur MTV – la formation avait su faire mouche auprès des plus jeunes avec un mélange Metal/Hip-Hop qui lui était propre. 17 ans et 5 albums plus tard, Linkin Park sortait One More Light  le 19 mai dernier. Opus jugé beaucoup trop Pop par les Metalheads, il avait d’ailleurs causé quelques déconvenues aux Californiens lors de leur passage au Hellfest.

Malgré une popularité en demi-teinte au sein des Metalleux, Chester Bennington a marqué la jeunesse de beaucoup d’entre nous par sa voix particulière. Retour en quelques mots sur le personnage.

Né le 20 mars 1976 à Phoenix en Arizona, Chester – aka Chazy Chaz pour ne citer qu’un de ses surnoms n’a pas une enfance facile mais passera tout de même une grande partie de ses jeunes années à chanter à tue-tête dans la maison familiale, imaginant être le 5ème membre de Depeche Mode. Victime d’abus sexuels de la part d’un ami proche de sa famille pendant cinq ans, il verra ses parents divorcer alors qu’il est âgé d’une dizaine d’années… Autant d’épreuves qui le pousseront à se réfugier dans l’alcool et la drogue dès son adolescence.

En 1993, à l’âge de 17 ans, il rejoint son premier groupe, Grey Daze, dans lequel il évoluera pendant quatre ans avant de le quitter pour cause de conflits internes. Quelques temps plus tard, il rejoint le groupe californien Hybrid Theory qui deviendra par la suite Linkin Park.

En 2009, Chester s’associe avec les musiciens du groupe Julien-K pour écrire un album solo en parallèle de LP. De cette collaboration naît Dead By Sunrise qui verra son premier album Out Of Ashes sortir en 2009.

Il aura également collaboré avec des artistes comme Mötley Crüe, Slash, Joe Satriani, Santana, etc.

En dehors de la musique, il joue des petits rôles au cinéma (Hypertension 1&2 / Saw 3D), crée sa propre ligne de vêtements appelée Ve’Cel et devient copropriétaire d’un salon de tatouage haut de gamme, le Club Tattoo de Las Vegas.

S’il n’a pas eu une vie facile par son enfance et ses addictions, il a maintenant rejoint une certaine forme de sérénité. L’équipe de Sounds Like Hell partage la douleur de cette perte avec sa famille, les membres de Linkin Park et ses fans.

Alors Haters ou Fans de la première heure, rendons hommage ensemble à ce chanteur qui nous aura tous marqués ou interpellés à un moment de notre vie – oui toi aussi, n’essaie pas de le cacher – en nous repassant ce bon vieux tube des années 2000 :

A propos de l'auteur

Avatar

Webmaster / Redacteur / Graphiste - HERETIK ✠ Polyvalent @Tyrant Fest ✠ Bassiste chez LUDA ✠ Styles de prédilections : Black/Post anything/Sludge/Doom

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.