Avant de changer de nom en septembre, Sounds Like Hell Fanzine vous propose de retrouver tout l’été des morceaux choisis de ses publications magazine. Aujourd’hui, retour sur l’interview de Embrace Your Punishment, publiée en mai 2017, dans le numéro 5 « Spécial Hellfest ».


Embrace Your Punishment et ses guerriers balancent un Death(core)-Groovy-Grind comme Leonidas a pu balancer sa lance à la gueule de Xerxès ou comme Spartacus ou Gannicus ont pu casser des culs dans l’arène. Autant dire que quand Embrace Your Punishment met son casque, le quatuor sort aussitôt les décibels pour briser des nuques. Alors, prends-toi ça dans la gueule !

Propos du groupe recueillis par Romain Richez.

 

Hello les EYP ! Concrètement, quelle est la punition à embrasser avec Embrace Your Punishment : un Brutal Deathcore ultra violent qui se joue avec une basse six cordes pour montrer qu’on a des couilles ?

Salut ! Toujours difficile de classer sa musique dans tel ou tel style. On aime le mélange de brutalité du Death/Grind avec le groove Heavy du Hardcore. Concernant nos couilles, on va les mettre sur ton nez et tu feras le dindon ! Plus sérieusement, la six cordes permet d’avoir ce son lourd et bien grave mais surtout de suivre les parties techniques de la guitare en sweeping ou taping. Il faut bien le dire, ça fait toujours plus classe !

Venons-en directement au premier album du groupe, Honor Before Glory, sorti il y a presque trois ans. Rétrospectivement, quel regard porte le groupe sur celui-ci ?

C’est notre premier « vrai » bébé, c’est forcément une fierté pour nous de voir le fruit de notre travail sur un support physique. Aujourd’hui, nous sommes très contents du résultat et il a été très bien accueilli. Nous jouons toujours les morceaux de l’album en live avec le même plaisir ! Pour faire simple, ça nous booste à continuer et vouloir faire toujours mieux.

Quel était le concept de cet album ? La brutale histoire antique remise au goût Deathcore ?

On voulait quelque chose de brut sans tomber dans le « cliché » gore. Tous attirés par le milieu « guerrier », nous avions décidé de partir sur cette « brutale histoire antique ». Mais au-delà de l’image, Honor Before Glory représente la ligne directrice du groupe : composer en faisant bien les choses, investir notre temps dans les compos et concerts plutôt que de baisser notre froc en faisant les « putes à clics » pour 5000 likes en plus. On part du principe que si ta musique est bonne, les gens le sauront et viendront naturellement.

En parlant de « putes à clics », un clip a été tourné pour illustrer le titre « Nothing To Loose ». Un clip dans un hangar c’est pas un peu kitsch ou cliché pour du Brutal Deathcore ?

T’as sûrement raison haha ! Mais le résultat est là et c’est une expérience super cool. On ne se prend pas la tête sur le fait que ce soit cliché ou non, on aime ce clip ! Nous avons sorti le second clip, « Dark Passenger », il y a un an et nous sommes toujours aussi fiers du résultat.

La suite d’Honor Before Glory est-elle déjà prévue ?

Oui ! Nous sommes en plein processus de composition et nous espérons sortir un EP d’ici la fin d’année ou début 2018. Mais ce sera toujours quelque chose de brut, d’agressif, de lourd & de groovy !

Qu’est-ce qu’Embrace Your Punishment réserve à l’avenir ?

Toujours plus de concerts ! On espère également se faire repérer par des tourneurs, bookers, labels (d’ailleurs s’ils lisent cette interview…). En tout cas, notre line-up est stable et nous savons où nous allons et comment nous y allons : en Kangoo ! (rires)


Embrace Your Punishment, c’est :

Vivien : chant

Benoît : basse

Geoffroy : guitare

Clément : batterie

Contact : https://www.facebook.com/pg/EypEmbraceYourPunishment/


A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.