Avant de changer de nom en septembre, Sounds Like Hell Fanzine vous propose de retrouver tout l’été des morceaux choisis de ses publications magazine. Aujourd’hui, retour sur la rubrique « En Chair Et En Encre » avec une interview des tatoueurs de L’art Dans La Peau d’Amiens. C’était dans le numéro 3, publié en janvier dernier.


C’est reparti pour un tour ! Pour la deuxième édition de la rubrique En Chair et En Encre, la rédaction vous propose de rentrer dans l’intimité d’un salon situé sur Amiens, l’Art Dans Le Peau. Un salon talentueux qui risque encore d’évoluer au fil des années !

Propos de l’équipe recueillis par Romain Descamps et Axl Meu

 

Pouvez-vous présenter L’art dans la Peau, ainsi que l’équipe qui compose le salon ?

L’Art Dans La Peau est un studio de tatouage situé à Amiens, nous sommes trois à piquer. Il y a Céleste, la patronne, qui est spécialisée dans le Traditionnel/Oldschool et le Réalisme. Geo, l’homme à tout faire, plus accès sur les pièces graphiques, Thrash et le Dotwork. Enfin, il y a Mina Bandita, notre apprentie, qui fait des dessins « so cute ».

 

Où votre shop est-il situé ?

Le Shop se situe au 7 rue Saint-Germain à Amiens, juste derrière le commissariat de Police, en face de l’église Saint-Germain.

 

Qu’est-ce qui vous a amenés à vous lancer dans le tatouage?

C’est tout d’abord la passion du dessin et de la création en général ! Le tattoo nous a toujours intrigués depuis le plus jeune âge. Nos idoles en portaient toutes… On voulait tout simplement avoir les mêmes et se lancer dedans ! Mais ça prend beaucoup de temps pour réussir à en faire son métier. Ça demande un peu de chance aussi…

 

Quelle est votre approche du tatouage dans votre salon ?

Nous voulons créer, réaliser un motif unique pour chaque client ! Le tattoo s’est démocratisé ces dernières années et c’est une très bonne chose… Mais à cause de l’effet de mode que cela a mis en place, tout le monde veut le même motif… Il faut faire attention car les modes évoluent mais les tattoos restent ! C’est pour cette raison qu’on essaie toujours d’orienter au mieux nos clients afin de leur offrir un motif original, personnel et intemporel. Céleste préfère travailler le Traditionnel ou « Oldschool », avec des traits épais et des couleurs qui ressortent. Geo préfère travailler dans un style plus « Thrash » graphique (crayonné, géométrique…), ou le Dotwork. Il essaie également de mélanger des styles différents.

 

On remarque que le trait fin est omniprésent dans vos tatouages et créations. Est-ce la marque de fabrique de L’Art Dans La Peau ?

C’est surtout l’évolution du matériel qui nous permet de faire des traits plus fins. Je ne sais pas si on peut dire que c’est notre « marque de fabrique » mais si ça apporte quelque chose à la création, on en mettra, si ça ne sert à rien, on n’en mettra pas !

 

Par quoi votre travail est-il influencé ?

Nous trouvons notre inspiration un peu partout, aussi bien dans « les classiques » de la peinture que dans le graphisme d’un fanzine par exemple. Le travail de nos confrères nous influence aussi énormément. Il faut juste bien observer les choses autour de nous et ne pas se donner de limites.

 

Lors de votre parcours, y a-t-il une demande particulièrement qui vous a marqués ?

Il y en a tellement, et tout ça participe chaque jour à remodeler notre façon de travailler, d’appréhender les nouveaux projets… C’est aussi çà la richesse de ce métier, même si on reste dans le même local toute la semaine, il ne se passe jamais la même chose. Il y a des personnes totalement différentes, avec des projets différents, motivés par des expériences de vie ou des délires inédits… Et il y a ceux qui viennent un jour et qui reviennent souvent, qui nous font confiance, qui nous laissent libres dans leurs projets. Certains deviennent plus que des clients… On apprend beaucoup, artistiquement, socialement, humainement parlant !

 

Où pourrons-nous vous rencontrer par la suite ? Y’a-t-il des salons auxquels vous allez participer ?

C’est en projet mais nous n’avons pas de dates pour le moment… On aimerait pouvoir « exporter » notre travail ailleurs mais nous sommes déjà bien occupés !

 

Niveau musique, qu’est-ce qui vous intéresse le plus ?

Nous écoutons énormément de Hardcore, aussi bien pour la musique que pour le message… Nous sommes également ouverts à plein de choses. Il nous arrive de passer une journée à écouter de vieux morceaux de Motown, ou du Jazz, ou de l’Electro, du Metal… Mais quand même le plus souvent c’est du Hardcore.

A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.