#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground du Nord/Pas-de-Calais/Picardie pourra s’exprimer ! Cette semaine, c’est Nemean Lions, qui s’est confié à nous !

Propos de Valerian et Romain recueillis par Hyacinthe Gomérieux.


Première question toute simple : qui se cache derrière Nemean Lions ?

Romain (basse) : Alors ! Derrière Nemean lions, c’est cinq gars : Valerian à la batterie, Romain à la basse, Mouh-Saïd et Grégoire à la guitare et enfin Arnaud au chant! On joue une musique plutôt axée Deathcore Beatdown !

Vous aviez déjà œuvré dans d’autres groupes auparavant ?

Valerian (batterie) : Concernant Arnaud et moi-même, nous avons chacun eu une expérience dans un autre groupe. Pour les autres, c’était plutôt divers petits projets musicaux ou encore de l’organisation de concerts pour certains.

Votre nom, Nemean Lions, fait-il référence aux « Douze Travaux » d’Hercule ? Pourquoi l’avoir choisi ?

Romain : Alors, oui plus ou moins. Haha. On a choisi le Lion de Némée, car il représente un symbole de puissance, c’est l’incarnation de notre musique ! Il est puissant et indestructible, et dégage une certaine violence. Ce qui est représentatif de notre style !

Vous vous réclamez de la scène Deathcore Beatdown… Quelles sont vos influences et comment définiriez-vous votre musique ?

Valerian : Concernant nos influences, elles sont plutôt variées. En effet, on peut passer du Deathcore avec Infant Annihilator, Despised Icon, au Beatdown tels que Nasty, Malevolence, Desolated. Nous sommes également très influencés par le Rap et la Trap qui ont la particularité d’être percutants et dynamiques. Notre musique est donc une alliance de toutes ces influences en ayant pour objectif d’être un exutoire pour notre public. On se veut être les ambassadeurs de la guerre en concert, mais toujours avec amour !

Vous avez sorti un EP, This Is My Family. C’est de cet album que sont tirés les titres « Fuck The Police » et « The Lion King » ?

Romain : Alors non ! This Is My Family était notre tout premier EP, que nous avions sorti avec notre premier chanteur. Il date de 2013 et le seul morceau qui reste, c’est « There’s Smoke 2.0 », chanson qui était dans l’EP et qu’on a réenregistrée pour l’arrivée d’Arnaud ! « Fuck The Police » est sorti en octobre 2016, mais ce titre est un single à part entière ! Alors que « The Lion King » est pour nous le début d’une nouvelle ère ! On prévoit peut-être un nouvel EP, mais c’est encore en cours de réflexion, car on voudrait faire un skeud de bien meilleure qualité que le précédent bien évidemment ! Tout ce qu’on peut dire maintenant, c’est qu’on prépare plein de choses pour la fin d’année 2017 et l’année 2018 ! Mais on n’en dira pas plus…

Parlons du clip de « The Lion King » que vous venez de sortir sur les Internet. Il s’agit de votre premier !! Comment s’est passé le tournage ? Et quel est ce lieu dans lequel vous jouez en « live » ?

Romain : On tient beaucoup à remercier notre pote Federico Ascari, du studio Wavemotion Recording pour son travail tant efficace que rapide !

Valerian : Un premier clip qui restera dans nos mémoires à vie! Ça a été l’aboutissement d’un travail de plusieurs mois et d’une collaboration amicale et fructueuse avec Cyril Szczepaniak d’Asteroid Studio ainsi qu’avec Dylan Debras à la réalisation. Nous avons choisi « The Lion King », car c’est un morceau parlant d’un cheminement vers le sommet, type « Self-Made-Man ». On a donc passé le week-end au « Chai » de Dunkerque, lieu assez impressionnant ! Nous tenons d’ailleurs à remercier la Communauté Urbaine de Dunkerque qui nous a autorisés à tourner dans ces locaux. En tout cas, ce fut un week-end très enrichissant et fun tant au plan musical que festif le soir. Nous avons fêté ça avec un verre devant un feu d’artifice ! Que demander de plus !

Vous tournez essentiellement dans le Nord/ Pas-de-Calais pour le moment… Une date vous a marqués plus qu’une autre ? Et où allez-vous vous produire prochainement ?

Romain : C’est dur de choisir parce que chaque date est toujours un nouveau délire haha! Non, mais de vrai, chaque date nous fait kiffer! Les gens sont réceptifs, et les tatanes pleuvent au m² ! Et nous, c’est clairement c’qu’on veut! Du son, du pit et de la sueur ! Pour le moment, on jouera le 30 septembre au Garage Café de Cambrai et le 14 octobre au MCP – Apache de Fontaine – L’Évêque, en Belgique. Mais on attend toujours d’autres propositions ! On est chauds et on commence à penser à s’exporter hors de notre bon vieux 59 ! Hahahaha !

Comme vous le savez, #TPAMU met en avant la scène locale… Des groupes et des lieux à partager avec nos lecteurs ?

Valerian : Pour ce qui est des groupes locaux, nous conseillons vivement des groupes tels que Psychose, Mindslow, Nec Silencia, Rise Your Shield. Pour ne citer qu’eux, car nous avons la chance d’avoir une scène Metal assez riche dans le Nord. Concernant les lieux, nous pouvons conseiller le Sous-Bock à Solesmes, Le Saint Matthieu à Le Cateau, Le Liverpool à Valenciennes, L’Embuscade à Tournai et le SheriDan’s à Bully-Les-Mines. Bien sûr la liste est non exhaustive !

Le dernier mot est le vôtre !

Romain : On remercie toutes les personnes qui nous soutiennent et nous suivent depuis le début. Et même en cours de route ! Ça nous donne envie d’avancer et de faire toujours plus fort ! Et bien évidemment, faites tourner « The Lion King » de fou et propager la bonne parole du Sheitan Lions! Hahahaha ! Restez à l’affût ! Et un grand merci à Heretik !


Nemean Lions, c’est :

Valerian : batterie
Romain : basse
Grégoire : guitare
Mouh-Saïd : guitare
Arnaud : chant

Pour contacter : https://www.facebook.com/NemeanLionsBand/


A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.