#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground du Nord/Pas-de-Calais/Picardie pourra s’exprimer ! Cette semaine, c’est le groupe Shadow Pussies, qui s’est confié à nous !
Propos de Charlotte Piriou recueillis par Axl Meu

Présentez-vous ! Pourquoi avoir-voulu fonder un groupe de filles ? 

Nous sommes les Shadow Pussies, groupe lillois composé d’Hélène (basse/chant), Fanny (batterie/chant), Selene (guitariste soliste/chœurs) et moi (rythmique/chant). Pourquoi avoir voulu fonder un groupe de nanas ? On s’est dit que c’était plus pratique si l’une d’entre nous oublie ses tampons… (rires)

Vous vous êtes produits pour la première fois la semaine dernière (la première officielle). C’était comment ? 

Oui ! C’était vendredi dernier au Do It Yourself ! C’était très Rock ‘n’ Roll ! Ça définit bien cette soirée… On a rencontré quelques petits soucis d’ampli en milieu de gig. L’ampli de notre guitariste a rendu l’âme. Néanmoins, on a quand même pris notre pied sur scène ! La cave du Do It Yourself était archibondée ! Merci à tous nos amis de s’être rendus au concert !

Comment caractériseriez-vous votre style ? Lors de ce fameux concert, on pouvait se faire un idée. Un sorte Heavy bien cru, avec quelques éléments appartenant au Punk…

On peut dire ça oui ! On peut parler d’une sorte d’Heavy « riot »… C’est le mix de nos influences ! Chacune de nous écoute des groupes différents.

Les groupes qui commencent ont tendance à axer leurs premiers concerts sur des reprises. Vous, que jouez-vous ? Des compositions ? Des reprises ? Un mix des deux ? 

On joue principalement des compositions, mais aussi quelques titres que nous aimons particulièrement comme « Cherry Bomb » des Runaways.

Comment composez-vous ? Y’a-t-il une « leader » ? 

À chaque répète, l’une d’entre nous arrive avec une idée et on la développe ensemble !

Lille et sa région sont un foyer de groupes locaux. Il est parfois difficile de se démarquer. Quel est votre plan à vous ? 

Être un groupe 100% féminin est déjà une façon de se démarquer, c’est sûr. Tout simplement car les femmes sont assez minoritaires dans la scène « Metal »… Sinon, on ne cherche pas forcément de stratégies particulières. Nous voulons juste nous éclater sur scène avec des gens qui aiment la même musique que nous !

Quels sont vos prochains concerts ? 

On annonce ça bientôt sur notre page Facebook !

Quel regard portez-vous sur la scène des Hauts-de-France ? 

Il y en a pour tous les goûts ! Pour les Hardos, les Thrashers, les fans de Metal moderne ou même de Doom. La scène musicale des Hauts-de-France est assez bien fournie et vivante. C’est plutôt cool de se dire que l’on peut aller headbanguer dans les bars Lillois toutes les semaines !

Contact : https://www.facebook.com/ShadowPusssies/

Les Shadow Pussies, c’est :

Charlotte : Guitare, chant
Fanny : Batterie, chant
Ln : Basse, chant
Selene : Guitare

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.