Le lundi 2 octobre dernier, la famille de Tom Petty annonça son décès à l’âge de 66 ans. « Free Fallin’ », « I Won’t Back Down », « American Girl », « Don’t Come Around Here No More », « Learning To Fly », « Mary Jane’s Last Dance » résonneront encore et toujours comme autant d’immortels standards du Rock/Folk/Blues qu’affectionnait le songwriter.
En solo, au sein des mythiques The Heartbreakers ou encore avec comme compagnons de jeu Roy Orbison, Bob Dylan, George Harrison et Jeff Lynne dans le « All Star Band » Traveling Wilburys.

Tom Petty démarra sa carrière dans les années 60 au sein d’un combo nommé Epics, puis avec Mudcrutch en 1970, qu’il fonde avec Tom Leadon, également un ex-Epics. Mudcrutch distille un Southern-Rock proche de Molly Hatchet ou de 38 Special mais avec un penchant Folk/Pop plus prononcé que ces derniers.

Il est pour l’heure bassiste et second chanteur. En 1975, l’aventure prend fin. Le moment pour Tom Petty de poursuivre “seul” son parcours musical. C’est néanmoins accompagné d’anciens complices de Mudcrutch qu’il fondera le fameux combo Tom Petty & The Heartbreakers. Le groupe boostera indéniablement sa carrière et constituera la majeure partie de son activité musicale.

En 1976 sort un premier album éponyme qui cartonnera et leur apportera notoriété et respect. On retrouve notamment sur cet album « Breakdown » et « American Girl ». On entend d’ailleurs ce titre dans le magnifique film Le Silence Des Agneaux de Jonathan Demme (Si, si, je vous assure, dans la scène de l’enlèvement de Catherine Martin…). En 1978 sort You’re Gonna Get It leur deuxième album. Avec celui-ci la machine est lancée mais c’est avec leur troisième album Damn The Torpedoes que le groupe explosera dans les charts et sera propulsé définitivement dans le firmament de la Rock Music.

L’autre grand temps fort de la carrière de Tom Petty est surement le « super groupe » qu’il fondit avec Roy Orbison, Bob Dylan, George Harrison et Jeff Lynne (Electric Light Orchestra), Traveling Wilburys pour deux albums. Tom Petty fera une brève carrière au cinéma avec un rôle dans Made In Heaven de Alan Rudolph et dans The Postman de Kevin Costner (un film appréciable d’ailleurs malgré les critiques assassines dont il fut l’objet…) où il interprète le Maire de Bridge City.

La nouvelle de la mort de Tom Petty a frappé le monde du rock et de l’art en général. A peine sorti d’une grande tournée avec The Heartbreakers, qui l’avait mené aux quatre coins des U.S.A., le voilà parti… Un artiste aux talents multiples mais toujours dans la discrétion et l’empathie. Un être solaire, toujours prêt à faire rayonner son art pour encore plus de sérénité et d’apaisement. Le multi-instrumentiste de génie, chanteur, compositeur et acteur que fut Tom Petty marquera d’une empreinte indélébile le monde du Rock. 

A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.