Aujourd’hui, la communauté du Rock’N’Roll est en deuil, puisqu’elle vient d’apprendre la disparition d’une de ses Légendes, en la personne de Monsieur George Young. Musicien, auteur, compositeur et producteur australien, il est principalement connu pour avoir été membre des Easybeats, mais également pour avoir été celui grâce à qui AC/DC est devenu AC/DC. 

Né le 6 novembre 1947 en Écosse, près de Glasgow, George déménage avec sa famille en Australie en 1963 et décide de former un groupe avec des amis musiciens : les Easybeats. Leur succès est quasi-immédiat, si bien que dès 1965, date de leur premier succès au hit parade avec le titre « She’s So Fine », George et ses acolytes sont déjà considérés comme les Beatles australiens.

Le succès du musicien fait des émules : il contamine ses deux petits frères, Malcolm et Angus, à la fièvre du Rock ’N’ Roll. Poussés par George (qui offrira d’ailleurs sa première Grestsch à Malcolm en 1967), les deux petits frangins se forgent une solide culture musicale et travaillent leurs instruments comme des damnés. Ils jouent un temps chacun de leur côté dans quelques petits groupes locaux, avant de décider de s’unir pour former leur propre groupe en 1973.  AC/DC est né  !

Suite la dissolution des Easybeats en 1969, George passe trois ans en Angleterre à étudier les techniques d’enregistrement en studio, accompagné d’un autre ex-membre des Easybeats, Harry Vanda. Revenus en Australie, les compères sévissant désormais comme producteurs, sont à la recherche de talents neufs. Et c’est donc tout naturellement que George, ayant senti le potentiel de ses petits frères, décide de produire AC/DC. La légende est en marche  !

S’en suivent alors dès 1974 des enregistrements aux studios EMI, mais surtout aux Alberts Studios de Sydney, d’où sortent les albums qui inscrivent définitivement AC/DC au Panthéon du Rock.

Le palmarès des producteurs George Young/Harry Vanda travaillant avec AC/DC est impressionnant : High Voltage, Dirty Deeds Done Dirt Cheap, Let There Be Rock , Powerage, If You Want Blood You Got It, puis plus tard Who Made Who, Blow Up Your Video, Bonfire, Stiff Upper Lip, Backtracks. À côté d’AC/DC, ils se chargent notamment de la production d’autres légendes telles que Stevie Wright, John Paul Young, The Angels, Rose Tattoo, Flash And The Pan ou bien encore Ted Mulry Gang.

Les membres d’AC/DC ont publié un communiqué pour rendre hommage à celui qu’ils considèrent comme leur « mentor » :

« C’est avec une grande douleur au cœur que nous vous annonçons le décès de notre frère et mentor George Young. Sans son aide et ses conseils, il n’y aurait pas eu d’AC/DC.

En tant que musicien, compositeur, producteur, conseiller, et bien plus encore, nous ne pourrions trouver un homme aussi professionnel et aussi dévoué.

En tant que frère, on ne peut imaginer mieux. Pour tout ce qu’il a fait et nous a donné pendant sa vie, nous nous souviendrons toujours de lui avec gratitude et nous le garderons avec tendresse dans nos cœurs. »

                                                                                                                 R.I.P. George Young 

                                                                                                     Anthony Clay

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.