C’est hier que le Jury du Tremplin du Betizfest a délibéré, et a annoncé le grand gagnant de cette deuxième édition du tremplin Play’N’Rec. Ils étaient plusieurs à concourir… Et après la sélection tant attendue de la première partie du tremplin via les réseaux sociaux, Breakhead, Lethaeos et Hexagon ont pu faire leurs preuves devant un public, certes, épuré en début de soirée, mais motivé.

Comment motiver le public à se rendre à un concert local lorsque les événements affluent de partout sur les réseaux sociaux ? Quoi qu’il en soit, les fans, les amis et surtout la famille étaient présents pour soutenir ces jeunes groupes, qui n’ont qu’une idée en tête, ouvrir pour la 16ème édition du BetiZfest.

Comment étaient notés les groupes présents à l’affiche ? En fonction de leur prestance, cela va de soi, mais également en fonction de tous ces petits détails techniques qui changent la donne lors d’un concert. Voyez par cela le respect des horaires, la qualité du son de façade et bien d’autres petits critères…

Les groupes se sont produits en fonction du quota « like » qu’ils ont reçu : Hexagon, ayant reçu le moins de parrainages sur Facebook a donc ouvert les hostilités. En quelques mots, le talent est palpable, on sent que le groupe qui officie dans une sorte de Metal Prog Symphonique est à l’aise sur scène. Néanmoins, si les compositions sont d’excellentes factures, le public ne réagit pas tant que ça. Et pourtant, Valérie, la leader du projet, fait mouche. Il faut dire que ses qualités vocales ne sont pas sans rappeler celle de Simone Simons (Epica). Dommage que sa voix reste régulièrement en retrait ! En ce qui concerne la batterie, tout est en ordre, et le groupe, qui n’a que quelques mois d’activité à son compteur, remercie le public, les membres du Jury et s’en va après 30 minutes de show et non pas 45 comme convenu.

La deuxième formation à se produire nous est également familière, c’est Lethaeos. Pas la peine d’en dire plus, le groupe fait oublier le groupe précédent avec une musique type Metalcore mise à la sauce 2017. Le public est quant à lui plus nombreux, et une véritable communion s’organise donc dans la fosse. Il faut dire que le leader Pierre s’invite régulièrement dans le public, et explose la baraque en organisant quelques animations dans la fosse (wall of death…). Conséquence d’un tel enthousiasme ? Le sieur s’ouvre le crâne après avoir reçu un coup de guitare. C’est dire la violence ! Bref, on retient un excellent moment de ce passage. Les jeux semblent pourtant faits après le passage éclair des Nordistes, et pourtant…

Breakhead est là pour casser quelques têtes. Le retard s’accumule et le public commence à perdre patience. Néanmoins, nous sommes également mangés à la sauce « Metalcore ». Décidément ! Le sol est glissant et les challengers persistent et nous livrent leurs plus belles danses. Mais, musicalement, une routine se met clairement en place. Tous les morceaux semblent se ressembler, et finissent par nous lasser. Nous gardons en somme l’idée d’une musique violente, mais qui manque parfois de nuances dans son interprétation.

Le jury part délibérer et laisse une heure d’entracte aux groupes. Seuls les concernés restent et attendent. C’est enfin Adam, l’organisateur, qui annonce que Lethaeos a remporté la mise. Les groupes sont donc vivement remerciés, et se saluent mutuellement. Lethaeos ouvrira donc pour Ultra Vomit et bien d’autres encore en avril prochain.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.