#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France pourra s’exprimer ! Cette semaine, c’est le groupe Fuck Sh*t Up qui s’est prêté au jeu !
Propos de Matthieu Debesque recueillis par Axl Meu

Qui êtes-vous ? Qu’avez-vous à nous présenter ?

Salut ! Je me « reconnecte » enfin à la vie culturelle Lilloise et je découvre donc Heretik Magazine, anciennement Sounds Like Hell dont m’avait parlé Bruno de l’émission Rock The Nation sur Radio RQC lors de notre passage dans son émission, mais pour tout t’avouer, je ne l’avais jamais eu entre mes mains ! Longue vie et belle continuation à toute votre équipe de passionnées. Fuck Shit Up !!! est un groupe composé de quatre membres, Greg à la basse, Théo à la  batterie, Will aux machines et moi-même guitariste et chanteur. Nous sommes à la fois influencés, pour trois quart d’entre nous, par des groupes comme Pantera, Avatar et Lost Society. William, lui, est plus axé sur le Rap américain et Français, mais le Rap underground, pas le Rap commercial ! Suite au désistement de notre ancien batteur une semaine avant un concert à la Rumeur, nous avons contacté et répété jours et nuits avec Theo, notre batteur actuel ! Depuis cette épreuve, nous sommes très soudés !

Le groupe a sorti sa première démo dernièrement. Est-ce que vous pouvez la présenter ? Il n’y a que trois titres… Néanmoins, à l’écoute de cet objet, on peut se faire une idée de votre style. C’est une sorte de Metal Groovy avec des parties scratchées…

Ta définition de « Metal Groovy » me plaît. J’ai tendance à qualifier le groupe de Power Fusion/Metal Alternatif, donc c’est bien dans cette veine qu’on se situe… Je suis principalement influencé par Rage Against The Machine, Pantera, d’où la Whammy que j’utilise souvent. J’aime beaucoup Refused et System Of A Down. Les trois titres de notre démo reflètent bien l’esprit du groupe. Mais nous n’avons pas fini de vous faire découvrir notre style !

Comment avez-vous travaillé sur cet EP ? Vous l’avez enregistré chez vous à l’ancienne ? 

L’idée était d’obtenir un objet propre qui puisse nous aider à démarcher des bars-concerts et des festivals… Nous avons enregistré cette démo au LB Lab (Roncq) dans le Getchapull Studio. Le studio propose un forfait très intéressant. Nous avons eu trois heure de mise à disposition avec un ingé-son, en l’occurrence Alex, qui bosse régulièrement avec Black Bomb A. C’est quelqu’un de très pro, de très calme et d’hyper serein, ce qui est très rassurant pour notre première enregistrement. Nous avons capté les instruments, et le chant a été enregistré par la suite. Alex s’est également occupé du mixage. Les prochains titres, ils vont être mixés par Renoizer. C’est un type qui fait dans l’Electro… On cherche à varier les expériences et les possibilités pour l’EP à suivre…

Maintenant, il faut passer la vitesse supérieur, et sortir un EP comme tu dis. Avez-vous commencé à travailler dessus ? 

Oui ! Sept titres ont étés enregistrés au LB Lab. On va sortir la démo, qui sera agrémentée de quelques titres supplémentaires, ce qui va en faire un EP. Nous avons comme projet de peaufiner notre musique, notre travail scénographie avec la video. Nous allons également travailler sur les éléments de décor, sur les lights, sur les effets pour le live. C’est encore en chantier, mais ça commence à se préciser. On a vraiment envie de produire un « show », qu’il soit différent des concerts habituels !

Le groupe a déjà plusieurs dates à son actif. Vous vous êtes produits au Barabao dernièrement. C’était comment ? Quel enseignement avez-vous tiré de cette date ?

Pour l’instant, nous nous sommes essentiellement produits sur Lille, sur Arras et en Bretagne. C’est amusant que tu me parles du Barabao. C’était une date très particulière… Nous étions amputés de notre bassiste qui était alors très malade. Merci aux amplis Orange, ils ont tenu le choc, et ont boosté la soirée ! Ce soir-là, on avait fait la première partie des Jack Devil’s, un groupe de Thrash Brésilien. C’était carrément cool. Je vous conseille de vous rendre au Barabao de Bailleul ! L’endroit propose une très belle prog’ !

Quels sont vos projets pour la suite ?

Nous avons quelques dates. Prenez en note. Nous jouons le 24 novembre prochain au Do It Yourself et le 17 décembre au Yéti ! En février, nous devons jouer à Courchevel et Méribel. Beaucoup de fun en prévision, donc ! On voudrait également se professionnaliser et mettre notre son sur Bandcamp. Ça serait pas mal, non ? Ensuite, on aimerait bien enregistrer un album…

Heretik Magazine est un média qui promeut la scène locale des Hauts-de-France. Avez-vous quelques groupes de la région à nous partager ? 

Nous aimons beaucoup le groupe W.I.L.D.. Je les ai vus en concert dernièrement, je ne connaissais que de nom… J’ai pris une sacrée claque ! Après, je recommande fortément les Toxic Waste ! Pareil, excellents, du bon Punk ! Ensuite, allez jeter une oreille aux Luky Devil’s, c’est de la Rockab’ mais ça vaut le détour ! Enfin, il y a From The Pit, un groupe de Hard Rock ! Nous partagerons la scène avec eux le 24 novembre prochain au Do It Yourself d’ailleurs !

Pour contacter et écouter : https://www.facebook.com/fsup.music

A propos de l'auteur

Axl

Fondateur et rédacteur en chef de Sounds Like Hell Fanzine ✠ Également rédacteur chez Metallian et Metal Cunt.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.