Vendredi 20 Octobre a eu lieu à Millam au très connu et réputé Café Concert “Aux Fils d’Odin” la Metal Invasion Night. Au programme trois groupes, Guest, Sepulchral et pour finir Frakazm. Le public a répondu présent du début à la fin participant activement à la réussite de l’événement.

Guest déboule sur scène envoyant à la face du Caf’ Conc’ un mélange de Punk-Rock, d’Alternative-Folk à la sauce The Pogues et un brin de blues bien barré. C’est énergique, un brin foutraque sur scène mais au final on se laisse prendre au jeu car c’est fun et sans prise de tête. Le groupe se définit comme du bluesy punkcore-nemuse… Vous avez capté le jeu de mots ? Car à lui seul il résume bien l’état d’esprit du combo. Les titres s’enchaînent, le public bouge, pogote comme il se doit et la bière coule à flot au bar. Le show prend fin dans une bonne humeur communicative pour laisser place à Sepulchral.

Toute autre ambiance, le plateau est envahi peu à peu par une fumée épaisse et oppressante. Sepulchral est de retour les ami(e)s, oui oui vous avez bien lu, le Sepulchral des années 90, présent comme bon nombre de ses comparses de l’époque sur la mythique compilation Obscurum Per Obscurius (1992) où figurent entre autres Supuration/SUP, Putrid Offal, Nocturnal Fears… En 2016, Sepulchral reprend vie après 25 années de mise en sommeil avec un album subtilement nommé Back From The Dead (Great Dane Records) La set-list de ce soir fera honneur aux grandes heures du Death Old School. Désormais en formule trio, le groupe va assurer un show carré et puissant, offrant pendant presqu’une heure sa musique faite d’ambiances malsaines, oppressantes et lourdes. Les fans en prennent plein les oreilles et s’éclatent comme à la bonne époque. Souhaitons pour le groupe que ce retour annonce d’autres dates et de nouveaux titres (un album peut-être ?) car l’effet des titres de l’époque est encore bien présent. “Old School” certes mais encore sacrément addictif et bien vivant le Death de Sepulchral.

Place aux Dunkerquois de Frakasm. Fort d’un passage remarqué à l’édition 2017 du Métal A La Campagne, le combo vient honorer ce soir “Aux Fils d’Odin”, ce haut lieu de la musique Hard et Metal des Hauts-de-France. Le quintette continue de promouvoir son premier et excellent album Century Of Decline (Great Dane Records). Le live donné par Frakasm ce soir fût de très grande qualité. On sent le groupe en confiance, Frakasm est parfaitement en place, techniquement les zicos assurent totalement et donnent à Butcher (chant) toute la matière pour poser sa voix qui alterne entre intonations Black et Death. « Inferi Gloria », « Treachery », « Reaper’s Return », « Orgasmic Plutonium Warfare », « Nekrocannibal »s’enchaînent, ne laissant que peu de répit au public déjà conquis. Auré (basse) est quasi intenable, le bougre saute, se mélange au public, slame dans la salle (pourtant plutôt basse de plafond) mais rien ne semble pouvoir l’arrêter. Nombreux sont ceux et celles qui ont craint pour sa tête et aussi sa basse mais que nenni, la furia Death de Frakasm est en route. Le Frakasm crew et les autres subissent les assauts déchaînés du groupe avec un plaisir non dissimulé. Tom martèle ses fûts, Guitch et Nico aux guitares riffent à tout va. Les mecs respirent leur musique, l’univers de Frakasm est authentique, sans faux-semblant. Le mélange de brutalité et de mélodie sur lequel le groupe a été très attentif sur skeud prend en live une dimension organique qui nous embarque avec elle dans ce siècle de déclin. Le live s’achève sur le tonitruant «In The Womb» (qui clôt aussi Century Of Decline), le titre faisant suite à la terrible reprise du «Crystal Mountain» de DEATH (Symbolic).

Le show se termine mais la soirée continue de plus belle “Aux Fils d’Odin”. Une soirée baignée de musique, de très bons live et de bonne humeur. Quoi de mieux pour démarrer de la meilleure des façons son week-end. Big Up à Toph’ et Alex d’A Failing Devotion d’avoir assuré et parfaitement réussi l’organisation de cette “Metal Invasion Night”!  See ya!

A propos de l'auteur

Avatar

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.