Cette nouvelle rubrique signe la fin de l’année 2017 ! Alors pourquoi ne pas revenir sur cette année en contactant quelques acteurs de la scène locale des Hauts-de-France ? Le principe est simple. Nous avons sélectionné plusieurs musiciens, et avons recueilli leurs impressions, sur cette année, qui, à n’en point douter, ne fut pas comme les autres. Quatrième cible, Clément Glasset, batteur de Shaours et de Big Bernie. 

Propos de Clément Glasset recueillis par Axl Meu


Présente-toi ! 

Salut ! Je suis Clément Glasset, je joue de la batterie et je compose parfois pour Big Bernie et Shaours. Je fais partie de l’association Verminoise avec laquelle nous avons beaucoup de projets pour 2018, dont la sortie d’un disque compilant une partie des groupes de la scène lilloise actuelle.

Donne-nous ton Top 5 de l’année 2017 : 

1 – King Gizzard & The Lizard Wizard – Flying Microtonal Banana
 
2 – Nargaroth – Era of Threnody
 
3 – Nguyên Lê – Hànôi Duo
 
4 – The Haunted – Strength in Numbers
 
5 – Samael – Hegemony

Quelles sont tes déceptions en termes de sorties ?

L’album Vilains de Queens Of The Stone Age. C’est toujours dur de voir son groupe préféré vieillir, et encore je trouvais qu’il y avait de bons morceaux sur … Live Clockwork même si l’ensemble était un peu fade, mais là, je trouve ça vraiment trop lisse. Triggerfinger a suivi la même pente. Tu sais, l’embourgeoisement et la musique, ça ne fait pas bon ménage. Les morceaux de Colossus sont sympathiques, mais sans plus. Le tout est noyé dans une production très bien pensée, mais qui donne une impression de « cache-misère ». Ensuite, l’album de Zeal and Ardor, Devil Is Fine m’a déçu. J’avais été convaincu par l’article que j’avais lu sur ce gars, mais j’ai trouvé que le mélange Gospel/Black Metal était maladroit. En fin de compte, c’est juste du marketing « Underground », mais il n’y avait pas de quoi s’indigner. Le disque ne propose rien de neuf. En tout cas, il se vend très bien.

Quelles sont tes satisfactions ?

L’ouverture d’esprit, que je pense plus grande, chez les amateurs de musique, surtout dans le Metal. Ce n’est pas ma première appartenance culturelle, je suis passé à côté de gros classiques, mais j’ai remarqué qu’un style comme le Black Metal aujourd’hui pouvait interesser beaucoup de fans issus d’autres milieux musicaux. Pourquoi ? Car il y a plein de groupes qui essayent de nouvelles choses comme Bölzer avec HeroOranssi Pazuzu avec Värähtelijä ou l’ensemble de ce qu’a pu faire Kvelartak dans un autre genre. Cela explique le succès que rencontre Magma ces dernières années en festival. Les gens sont peut-être plus curieux.

Quels sont tes projets pour 2018 ?

Je compte sortir une compilation comprenant des titres issus de groupes lillois avec l’association Verminoise.  Ensuite, je compte enregistrer 3 EPs « thématique » avec Big Bernie. Puis, nous allons avancer sur la composition du prochain album de Shaours. À côté, je monte aussi un nouveau groupe de Stoner dont vous aurez bientôt des nouvelles.

Selon toi, quel est le groupe local de la région en devenir ?

(Sans hésiter) Monsieur Thibault.

Quel bilan tires-tu de 2017 ?

2017 fut une année de merde ! Heureusement que la musique ne s’arrête jamais, alors tout va bien !

 

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.