Cette nouvelle rubrique signe la fin de l’année 2017 ! Alors pourquoi ne pas revenir sur cette année en contactant quelques acteurs de la scène locale des Hauts-de-France ? Le principe est simple. Nous avons sélectionné plusieurs musiciens, et avons recueilli leurs impressions sur cette année qui à n’en point douter ne fut pas comme les autres. Cinquième cible, Sébastien Lorquet, bassiste du groupe Overdrivers.

Propos de Sébastien recueillis par Axl Meu


Présente-toi ! 

Salut ! Je suis Sébastien Lorquet, Seb pour les intimes, et j’occupe le poste de bassiste au sein du groupe Overdrivers.

Donne-nous ton Top 5 de l’année 2017 : 

1 – Apey & the Pea – Hex

2 – Twelve Foot Ninja – Outlier (2016)

3 – Killswitch Engage – Incarnate

4 – Gojira – Magma (2016)

5 – Mastodon – Emperor Of Sand 

Quelles sont tes déceptions ?

Sûrement le fait de ne pas avoir pu assister à certains concerts comme ceux de Periphery, de Mastodon et de Frank Carter… Difficile d’être partout quand on donne pas mal de concerts. L’écriture du nouvel album d’Overdrivers nous a pris pas mal de temps aussi !

Quelles sont tes satisfactions ?

Le fait d’avoir ouvert pour Ultra Vomit à la Niche du Chien à Plumes à Dommarien. Super concert, superbe ambiance… Je me réjouis également du fait d’avoir rencontré pas mal de personnes agréables lors de nos dates, notamment les gérants du De Dannan qui nous ont invités à nous produire chez eux trois jours d’affilée dans le cadre du festival des cultures Bar-Bars de Nantes. L’accueil fut tout simplement énorme !

Quels sont tes projets pour 2018 ?

Nous allons entrer en studio mi-janvier pour enregistrer notre deuxième album. Ce sera au Hangar à Sons avec Bertrand Charlet aux manettes. On a hâte. Ensuite, je compte continuer à chercher les bonnes personnes pour pouvoir ainsi programmer plus de dates et commencer à tourner à l’étranger autant que possible.

Selon toi, quel est le groupe local de la région en devenir ?

Je dirais que Holispark a toutes les qualités requises pour réussir. Ils revendent beaucoup d’énergie sur scène et montrent qu’ils ont vraiment envie de percer. Puis, il y a Dadabovic. Je suis le groupe depuis ses débuts, et j’ai assisté à beaucoup de leurs concerts. C’est un groupe à voir !

Quel bilan tires-tu de 2017 ?

2017 fut une très belle année encore pour Overdrivers. Le groupe devient de plus en plus efficace. Nous travaillons dur sur nos dates et apportons un soin particulier à chacune de nos prestations. De plus en plus de personnes prennent conscience de notre investissement et commencent à croire en nous ! On espère que cela évoluera encore pour 2018 !

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.