Cette nouvelle rubrique signe la fin de l’année 2017 ! Alors pourquoi ne pas revenir sur cette année en contactant quelques acteurs de la scène locale des Hauts-de-France ? Le principe est simple. Nous avons sélectionné plusieurs musiciens, et avons recueilli leurs impressions sur cette année qui à n’en point douter ne fut pas comme les autres. Septième cible, Ronan, bassiste chez DunkelNacht.

Propos de Ronan recueillis par Axl Meu


Présente-toi : 

Salut ! Je suis Ronan alias Alkhemohr, bassiste et, très souvent, parolier de DunkelNacht.

Donne-nous ton Top 5 de l’année :

1 – DunkelNacht – Anthropocenia (oui, je suis très fier de notre dernier EP)

2 – Immolation – Atonement

3 – Suffocation – …Of The Dark Light

4 – Hate – Tremendum

5 – Death Control – Awaiting Us All

Quelles sont tes déceptions ?

(Sans hésiter) La disparition de mon ami Franck, ex-guitariste de Disgust… Puis, je reste assez sidéré face au manque de public dans les petits concerts, mais ça ne date plus d’hier et ça sera la même chose l’année prochaine, à mon grand regret…

Quelles sont tes satisfactions ? 

L’arrivée de Thomas, notre nouveau batteur. Un mec charmant et entier, en plus d’être très doué. Je garde également en mémoire notre tournée en Russie. On devrait y retourner en 2019.

Quels sont tes projets pour 2018 ? 

On va travailler sur un nouvel album et sur de nouvelles tournées. La première en liste débutera au mois d’avril et concernera six pays d’Europe.

Selon toi, quel est le groupe local en devenir dans la région ?

Death Control. Leur musique est bien faite. Ils ont la bonne attitude avec les gens, les groupes et les organisateurs. Maintenant il faut sortir de la région les gars !

Quel bilan tires-tu de cette année ? 

J’en tire que l’attitude de Yohann Thibault est un exemple à suivre et que Johnny ne me manquera pas spécialement.

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.