Cette nouvelle rubrique signe la fin de l’année 2017 ! Alors pourquoi ne pas revenir sur cette année en contactant quelques acteurs de la scène locale des Hauts-de-France ? Le principe est simple. Nous avons sélectionné plusieurs musiciens, et avons recueilli leurs impressions sur cette année qui à n’en point douter ne fut pas comme les autres. Neuvième cible, Gio, hurleur chez Morpain et Oddism. 

Propos de Gio recueillis par Axl Meu


Présente-toi : 

Salut, je m’appelle Gio, j’ai 27 ans, je suis chanteur dans Oddism et Morpain. J’ai formé mon premier groupe, Planey, à l’âge de 14 ans dans lequel j’ai joué dix ans. Apres cela, je me suis accordé une petite pause « musicale » pour ensuite intégrer Morpain et Oddism.

Donne-nous ton Top 5 de l’année :

1 – Amenra – Mass VI

2 – Converge – The Dusk In Us

3 – Incendiary – Thousand Mile Stare 

4 – Oathbreaker – Rehia (2016)

5 – Grave Pleasures – Motherblood 

Quelles sont tes déceptions ?

C’est avec un pincement au coeur que je dois dire ça, mais le dernier Stone Sour m’a vraiment déçu… Je suis un des plus grands fans de Corey Taylor et j’en attendais beaucoup de cet album, peut-être un peu trop d’ailleurs.

Quelles sont tes satisfactions ? 

(Sans hésiter) Brutus, leur album est tellement riche. Tu peux l’écouter à tout moment, il te donne du Pep’s.

Quels sont tes projets pour 2018 ? 

2018 semble déjà assez chargé pour moi… Pas mal de projets sont en train de se concrétiser pour Oddism et seront bientôt mis en ligne sur nos réseaux sociaux. Cependant, je peux déjà vous dire qu’on bosse sur un nouveau clip. Pour Morpain beaucoup de bons shows ont été confirmés ces dernières semaines… Donc 2018 va être très Rock & Roll !

Selon toi, quel est le groupe local en devenir dans la région (à part le tien) ?

Deux groupes pour moi qui devraient avoir une longue route pour 2018, ce sont Fake Off et Fall Of Messiah. Fake Off a ce coté très vivant dans lequel je me reconnais. Fall Of Messiah sont eux devenus de très bons amis. Ils dégagent vraiment quelque chose de different où chacun peut se reconnaitre.

Quel bilan tires-tu de cette année ? 

Cette année a été chargée pour moi. Entre la sortie de l’album d’Oddism et de celui de Morpain, je n’ai pas chômé…  2017 fut une année très riche pour moi. J’ai eu la chance de partager l’affiche avec de super bons groupes comme Frontirerer, Black Bomb A, Nostromo, Glowsun, Hatesphere et All For Nothing, en plus dans de très belles salles comme Le Poche, l’Arc-En-Ciel ou le Métaphone. Je ne peux que tirer un bilan très positif de cette année.

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.