Cette nouvelle rubrique signe la fin de l’année 2017 ! Alors pourquoi ne pas revenir sur cette année en contactant quelques acteurs de la scène locale des Hauts-de-France ? Le principe est simple. Nous avons sélectionné plusieurs musiciens, et avons recueilli leurs impressions sur cette année qui à n’en point douter ne fut pas comme les autres. Douzième cible, Fabrice, guitariste chez In Hell.

Propos de Fabrice recueillis par Axl Meu


Présente-toi : 

Salut ! Je suis Fab « Darkhell », guitariste/compositeur pour In Hell.

Donne-nous ton top 5 de l’année :

1 – Dunkelnacht – Anthropocenia

2 – Balance Of Terror – World Laboratory 

3 – Kozh Dall Division – Memories

4 – Loudblast – III Decades Live Ceremony

5 – Kreator – Gods Of Violence 

Quelles sont tes déceptions ? 

Metallica. Bien que leur album, Hardwired… To Self Destruct soit sorti l’année dernière, je reste très déçu. J’espérais beaucoup de cet album, en fin de compte, bon… J’ai pas aimé. Pour moi, la carrière de Metallica s’est arrêtée après le Black Album. Metallica restera pour moi ce qui a été fait avant le Black Album.

Quelles sont tes satisfactions ? 

Immolation et Gorod. Immolation, tout simplement car ses albums sont énormes, surtout le dernier en date (Atonement, NDLR). Pareil pour Gorod, ils me font triper. D’un point de vue technique, il n’y a vraiment rien à redire. Et en plus, ils sont Français !

Quels sont tes projets pour 2018 ?

Nous allons enfin enregistrer le premier album de In Hell !

Quel bilan tires-tu de cette année ? 

En termes de sorties d’album, l’année 2017 fut quand même exceptionnelle. Les derniers Kreator et Immolation sont vraiment énormes. Après, je ne suis pas le seul à le penser, mais ça me frustre de savoir que l’année 2017 a vu la scène Underground se dégrader en termes de fréquentation de salle.

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.