Notre région a des talents ! En ce début d’année, nous vous apprenions la nouvelle. Valérie Chantraine, qui avait déjà fait parler d’elle pour son implication au sein d’Horkan, d’Hexagon et de Dusk & Darkness, a rallié le clan Penumbra, qui a tardé à donner des nouvelles de lui ces derniers mois. La jeune nordiste remplace donc Asphodel, qui peut désormais se concentrer sur öOoOoOoOoOo… Alors petit rituel d’entrée oblige, la rédaction d’Heretik Magazine a décidé de prendre des nouvelles de la chanteuse et de son nouveau groupe, Penumbra, qui travaille actuellement sur le successeur d’Era 4.0.

Propos de Valérie Chantraine recueillis par Axl Meu.


Valérie, tu viens juste de rejoindre Penumbra. Peux-tu nous dire le pourquoi du comment de cette affaire ? 

En fait, Je connaissais déjà Loïc (le guitariste de Penumbra, NDLR), qui est également directeur de l’EFMM (École de Formation aux Métiers de la Musique, NDLR). Issue de la promo 2013/2014, il connaissait mon grand intérêt pour la musique Metal. Il m’a contactée pour savoir si j’étais intéressée par l’idée de faire un essai à l’occasion d’une répétition, ce que je n’ai pas hésité à accepter !

Dans le Nord, nous te connaissons surtout par rapport à ton implication au sein d’Hexagon. Vas-tu continuer à chanter dans ce groupe ? On imagine que Penumbra va te prendre beaucoup de temps maintenant…

Oui, bien sûr. Aucun de nous ne compte mettre un terme à ce projet pour le moment. Nous avons annoncé le départ de notre batteur, Quentin Daumal, il y a quelques temps déjà, donc nous risquons de moins nous produire après le mois de mars… Nous sommes bien sûr tristes de le voir quitter ce projet, nous sommes avant tout une bande d’amis ! Mais nous accueillerons avec joie un nouveau batteur par la suite ! Quentin assurera le reste des dates, et nous sommes également heureux qu’Eliott (le batteur de Stengah, NDLR) ait accepté de le remplacer le 24/02 à l’Aéronef ! Les live étant moins nombreux, ce sera l’occasion pour nous de nous concentrer sur l’enregistrement de l’album.

Tu as donc rejoint ce groupe qu’est Penumbra. Il faut savoir que tu les suivais depuis ton adolescence… Ne ressens-tu pas une quelconque pression ? Tu vas devoir prendre la place de chanteuses qui t’ont influencée par le passé…

Non, pas vraiment. J’ai été très bien accueillie par le groupe et ses fans. Les choses se sont faites naturellement. Je suis très enthousiaste !

La carrière de Penumbra a été assez mouvementée. Après une séparation en 2010, le groupe était revenu en 2013 et avait sorti son premier album en douze ans, c’était Era 4.0…. Rassure-moi, un nouvel album est en préparation ? Quand sortira-t-il ? Comment s’intitulera-t-il ? 

Les projets de Penumbra sont nombreux, mais n’aboutiront pas forcément à moyen terme à un album, même si paradoxalement, le nombre de morceaux en préparation le permettrait. À cause de la longue pause que le groupe a pris entre Seclusion et Era 4.0, il n’avait pas réellement eu l’opportunité de prendre le virage de la vidéo. Et Penumbra veut rattraper ce retard, mais à sa manière, c’est-à-dire en créant un univers où la musique et l’image seront liées afin de mieux véhiculer les thèmes de chaque chanson. J’en profite d’ailleurs pour annoncer que la prochaine chanson s’intitulera « Aïon » et que nous sommes en plein tournage ! D’une manière plus générale, l’une des forces de Penumbra réside dans sa capacité à s’affranchir des règles musicales et à créer son propre monde. C’est un groupe de passionnés qui continuera de naviguer à sa façon, sans se soucier du lieu où le vent les porte. Je peux juste dire que plusieurs vidéos devraient être réalisées cette année sur des morceaux – bien sûr – inédits avec, qui sait, un album au bout pour concrétiser tout cela.

 « nous pensons qu’il est important pour un groupe d’explorer sans cesse de nouvelles voies »

Il me semble que vous êtes actuellement en studio. Où enregistrez-vous ? 

Une des forces du groupe est de disposer d’un matériel performant grâce aux professions des membres du groupe. Nous pouvons donc nous enregistrer et mixer nos titres de façon totalement autonome !

As-tu pu participer à l’écriture de ces morceaux ? As-tu pu donner ton avis à chaque fois ?

Je participe à l’écriture des lignes de chant, où je peux m’exprimer pleinement. C’est important aussi pour moi de m’investir sur le plan de la composition. On travaille ensemble avec Max (Jarlaath, hautbois, NDLR) sur le chant. Nos idées sont complémentaires. C’est productif !

Era 4.0. avait montré une certaine évolution dans le style du groupe. Tout était alors plus moderne… Comment comptes-tu renouveler ce genre qu’est le Metal Symphonique ?

Nous n’avons pas la prétention de renouveler le style. En revanche, nous pensons qu’il est important d’explorer sans cesse de nouvelles voies, à condition qu’elles ne dénaturent pas l’univers musical du groupe. C’est une manière de respecter le public et de se respecter en tant que musicien. Ce que je sais, c’est que le groupe continuera de proposer des morceaux très différents les uns des autres, mais qui formeront un « tout », un ensemble cohérent au service d’un thème ou d’une histoire, comme ce fut le cas dans leurs quatre premiers albums.

Les shows de Penumbra sont assez visuels dans l’ensemble. Que nous réservez-vous ?

Penumbra a beaucoup à cœur cette date à Douai (le 12 mai prochain, au Red Studio, NDLR) qui sera la première du groupe depuis plusieurs années. Le visuel faisant partie de l’A.D.N. du groupe, il y aura forcément plusieurs surprises ! On se servira des différentes atmosphères dégagées par les morceaux pour arriver à nos fins. Pour être totalement transparente, je ne les connais pas encore toutes, mais je sais que les autres membres y travaillent énormément.

Vous vous y produirez en compagnie de Asylum Pyre, qui a également changé de chanteuse dernièrement…

Oui ! Nous sommes impatients d’y être et très heureux de partager cette date avec un autre groupe parisien, Asylum Pyre, et le groupe local très actif dans la région : Alwaid ! C’est une excellente soirée en perspective…  (les préventes sont disponibles sur www.yesgolive.com, NDLR)

Penumbra compte-t-il reprendre les tournées par la suite ? Quand ?

Bien sûr que le groupe compte reprendre les tournées ! Nous avons hâte de nous exprimer régulièrement en live. Et si une tournée en support d’un groupe plus important se présente comme ce fut le cas par le passé, notamment avec Within Temptation et Epica, Penumbra répondra présent sans hésiter. Et pour de simples dates, nous sommes naturellement ouverts à toutes propositions si elles émanent de gens sérieux et passionnés.


Penumbra, c’est : 

Jarlaath : Hautbois

Agone : Basse, backing-vocals

Néo : Guitare

Arathelis : Batterie

Loic : Guitare

Valérie Chantraine : Chant

Discographie :

Emanate (1999)

The Last Bewitchment (2002)

Seclusion (2003)

Era 4.0 (2015)

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.