#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France peut s’exprimer ! Cette fois-ci, c’est Atrystos qui s’est prêté au jeu !

Propos de Falcon Atrystos (chant) recueillis par Axl Meu.


Présentez-vous ! 

Est-ce un ordre ? Ici, c’est moi qui donne les ordres ! (Rires) Je suis Falcon050, grand commandeur de l’armée d’Atrystos. Nous venons du futur et grâce à notre vaisseau – véritable machine à remonter le temps – , nous avons atterri dans votre époque avec mes fidèles lieutenants afin de sensibiliser votre peuple. Nous nous sommes donc convertis en groupe de musique pour exprimer au mieux nos idées. Aux commandes de ce groupe, il y a MuskaDeath à la basse, Rafal666 à la guitare, Tyrex1.3 à la batterie, Thornator à la guitare et moi-même au chant.

Vous jouez donc un Death/Thrash assez classique, mais votre originalité repose dans le fait que vous vous essayez à de nouvelles choses visuellement. Comment commenteriez-vous votre musique ? 

Nous n’essayons pas de nouvelles choses visuellement… Nous sommes comme ça dans la vie, enfin dans votre futur… Certains des membres portent des masques car, là-bas, l’air y est quasi-irrespirable. Seuls ceux qui n’en portent pas sont immunisés grâce à une plante, le houblon. En ce qui concerne notre musique, nous sommes orientés dans le Thrash/Punk et une bonne partie Death, si l’on doit mettre une étiquette.

Les thématiques abordées par votre musique ont un lien avec la guerre. D’où vous inspirez-vous pour les paroles ? 

Effectivement, nous abordons le sujet des guerres. Nous vivons tous les jours sur le front ! Nous racontons nos victoires, nos souffrances et nos amis disparus. Bien sûr, nous avons d’autres sujets à traiter.

Vous avez comme projet de sortir un nouveau clip pour le titre « Charles Ingalls Forever ». En quoi ce clip va-t-il consister ? Le concept sera-t-il pareil que celui de « We Are An Army » ? 

Je ne peux pas dévoiler le sujet pour l’instant, mais Charles Ingalls fait partie de nos sources d’inspiration. Ayant eu la chance de le rencontrer – nous pouvons ressusciter les morts via l’A.D.N. et nos machines futuristes -, il nous a conseillé de nous battre avec bravoure. Charles, mine de rien, est un vrai « badass ». Le clip sera different de « We Are An Army », qui lui était un genre de « live ». « Charles Ingalls Forever » fera l’objet d’un court métrage.

Vous avez sorti un EP. Il a pour nom The Fucking War. Travaillez-vous sur l’album ? 

Oui. Néanmoins, nous sortirons encore un EP cette année… La date de sortie n’est pas encore définie. Je pense qu’il sortira en septembre. L’album, lui, est pour 2019.

Que pensez-vous de la scène Picarde ? 

Pas grand chose ! Je sais qu’il y a d’excellents groupes qui méritent une grande attention. Malheureusement, il y a de moins en moins de scènes où se produire en Picardie. Il y a bien quelques festivals tels que le Fest Hom Fred, le BlackPearl MetalFest et les Zicophonies. Mais il me semble que la scène est moins active en ce moment…

Quels sont vos projets pour la suite ? 

Dominer le monde par les armes ! Pas de paroles en l’air, on fonce ! Nos armes – en plus de nos haches, fusils, canons et chars – sont les concerts que nous donnons, les clips, les courts-métrages, les tournées, l’EP et l’album et des surprises. Bref, c’est la guerre !

Pour suivre : https://www.facebook.com/Atrystos

Pour écouter :  

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.