Les MetalDays (autrefois les MetalCamp) est un festival qui a vu le jour en 2004 et qui se tient tous les ans à Tolmin en Slovénie. Le concept est simple ! Une semaine de musiques extrêmes le tout dans un cadre dépaysant, avec montagnes et rivière au rendez-vous ! Et à l’occasion de la prochaine édition (qui se tiendra du 22 au 28 juillet prochain), la rédaction a eu l’opportunité d’échanger avec le boss des MetalDays, Slobodan Milunovic. Ambiance conviviale au rendez-vous ! 

Propos de Slobodan Milunovic recueillis et mis en forme par Axl Meu


Lors de cet entretien, la rédaction a évoqué la dernière édition des MetalDays qui fut marquée par quelques contrariétés. Souvenez-vous, la météo avait été un peu capricieuse – Les orages n’avait fait qu’une seule bouchée de la “New Forces” Stage : « Les retours ont été très bons, mais en effet, nous avons quelques problèmes en ce qui concerne la météo. Ici, en Slovénie, le climat est malicieux. Tout peut changer d’une minute à l’autre. Ça sera toujours le cas, et on ne peut rien y faire ! En ce qui concerne la “New Forces” Stage, on a fait en sorte de la remonter le plus vite possible ». Niveau déception, et les festivaliers le savent, Opeth n’avait pas proposé un concert à la hauteur de l’événement. Leur show fut amputé de 20 minutes à cause d’un problème de guitare : « Oui ! Pareil ! Malheureusement, tout cela ne dépend pas de nous ! Ce sont les aléas du live ! Ça arrive même avec des pointures comme Opeth ! Ce sont malheureusement des situations que nous ne pouvons pas contrôler »

De la dernière édition, la rédaction garde néanmoins quelques excellents souvenirs, notamment la chute d’Abbath, énorme coup de com’ selon le Slovène : « Oui ! C’est sûrement le meilleur souvenir que je garde de la dernière édition, et par la même occasion, la meilleure promotion qu’on ait pu s’offrir. C’est la vidéo des MetalDays qui a été le plus consultée à ce jour ! » (rires). Alors, oui, le MetalDays, c’est un peu le paradis ! Un paradis… En effet ! « Tu peux aller à la rivière, nager, puis te rendre devant une des scènes pour regarder un de tes groupes préférés se produire ». Slobodan Milunovic continue : « Tu peux même participer aux activités proposées, boire ta bière tranquillement au bord de la rivière, tu es libre ! » (rires). Les Français peuvent donc s’offrir une semaine de vacances en Slovénie, pour un tarif défiant toutes concurrences. C’est ce que parvient à nous convaincre ce dernier : « Le prix est vraiment bas, c’est un de nos avantages. Pour un peu moins de 200 euros, tu peux accéder au site. C’est le prix que les autres festivaliers mettent pour d’autres festivals qui ne se déroulent que sur un week-end ». Il poursuit : « Si tu économises 50 centimes par jour pendant un an, tu peux te rendre aux MetalDays ». 

« Si tu économises 50 centimes par jour pendant un an, tu peux te rendre aux MetalDays »

Les vacances, aussi pour les musiciens ! « Oui ! Tous les groupes qui se sont produit au moins une fois au MetalDays nous demandent s’ils peuvent revenir ! »… Et les festivaliers ne redemandent que ça : retourner aux MetalDays ! Deux pays sont les principales cibles de l’organisation : « Il y a beaucoup d’Allemands qui se rendent aux MetalDays, en général, ils font le Wacken Open Air après ! Les Français viennent également en nombre ! On a établi un partenariat avec la compagnie ‘’On Tours’’ qui achemine les Français jusqu’aux MetalDays ! «  

Bien sûr, cet événement, c’est une machinerie qu’il faut huiler…  Pas seulement les groupes, mais aussi les structures locales, qui doivent tous mettre la main à la pâte pour le bon fonctionnement du festival : « Toute la ville de Tolmin s’organise. Nous essayons de l’impliquer le plus possible dans le festival ! On met en avant les structures locales, les restaurants… ». Il nous précise : « Ils nous font à manger à nous et aux musiciens… » 

En ce qui concerne la programmation, l’organisateur est satisfait : « Je suis très content de ce line-up. On s’est arrangé avec les agences de booking… Il y aura donc des groupes comme Accept, Judas Priest, Epica et Kataklysm… ». Néanmoins, les groupes de moindre envergure peuvent également s’y produire sur la « New Forces » Stage : « Les groupes nous envoient leur candidature, leur CD… On écoute tout, on consulte leur page Facebook et on voit ». Seul problème… Gutalax, LE groupe culte des MetalDays, manque à l’appel… Slobodan réplique : « On les a déjà vus trois fois cette année en Slovénie ! On ne peut pas les programmer à chaque fois » (rires). Néanmoins, même si la réputation du festival n’est plus à faire, l’organisateur a encore quelques projets en tête : « Personnellement, j’aimerais programmer Tool, et même Gojira ! Pour ces derniers, on les a approchés plusieurs fois, mais ça ne s’est pas encore fait ! » 

À la fin de l’interview, la rédaction a demandé ce que l’organisateur avancerait aux personnes intéressées par l’idée de se lancer dans l’aventure des MetalDays… Tout simplement, il nous dit : « Le paysage est juste unique ! Tu passes tes vacances loin de chez toi ! Il n’y a pas que des concerts, il y a beaucoup d’activités sportives. On peut faire du yoga en écoutant du Black Metal ! (rires) Tu ne dors presque jamais ! Il y a des DJ après les concerts… C’est pour tous ceux qui ne sont pas rassasiés par les concerts, il y a beaucoup d’animations après… Tu peux faire la fête jusqu’au bout de la nuit ! Et puis, si tu as la gueule de bois, tu peux toujours piquer une tête dans la Soča ! »

Quelques infos pratiques : 

Les MetalDays 2018 (avec Judas Priest, Epica, Accept, Eluveitie, Obituary, Kataklysm, Municipal Waste, Ensiferum…), c’est du 22 au 28 juillet prochain à Tolmin (Slovénie)

Événement officiel : 

https://www.facebook.com/metaldays2018

Et si tu partais en bus avec tes potes avec On Tours ? 

https://www.ontours.fr/metaldays-p4027.html

 

L’after-movie officiel de la dernière édition des MetalDays : 

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.