#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France peut s’exprimer ! Cette fois-ci, c’est CrushBurn qui s’est prêté au jeu !

Propos du groupe recueillis par Axl Meu


Présentez-vous !

CrushBurn est un groupe de Death Metal formé en juin 2011. Nous avons sorti une première démo en 2013. Ensuite, nous avons remporté le tremplin du Chaulnes Metal Fest en 2014, qui nous a permis de nous y produire l’année suivante et d’y sortir par la même occasion notre EP, Endless Punishment ! En ce qui concerne le line-up, il a évolué en 2016 avec l’arrivée de Thybaut à la lead guitar et de Mathieu à la basse !

Comment définiriez-vous votre style?

Nous proposons une sorte de Death avec des touches « groovy » et mélodiques. Nos influences vont de Pantera à Suffocation, en passant par Obituary, Sepultura, Lamb Of God, In Flames et Decapitated…. 

Votre premier EP, Endless Punishment, est donc sorti en 2015. Quels en ont été les retours ?

Très bon ! Depuis le changement de line-up, Thybaut et Mathieu ont apporté leurs touches aux anciennes compositions… Et cela nous conforte dans la direction musicale que le groupe est en train de prendre. On nous demande régulièrement quand le premier album sera disponible !

On imagine le nouvel album est actuellement en préparation… Où en êtes-vous arrivés dans le processus de création ? 

L’écriture est presque finalisée ! Il ne reste plus que quelques détails à peaufiner… Éric et Mathieu sont les principaux compositeurs depuis le changement de line-up. Vincent se charge des paroles et de toute la partie graphique. L’écriture de l’album nous a permis de faire mûrir notre univers musical. Il sera bien plus « brutal » que la démo et l’EP ! Certains nouveaux morceaux ont pu être testés en live et le public nous a semblé conquis. 

Avez-vous démarché des labels ? Pensez-vous continuer à vous auto-produire ?

Nous sommes ouverts à ces deux possibilités. Lors de la sortie de l’EP nous avons été démarchés par un label qui était intéressé pour gérer la sortie de notre album. Nous sommes ouverts à toutes propositions et ferons notre choix en fonction des opportunités qui s’offrent à nous.

Votre dernier concert remonte au 19 mai dernier. C’était avec Primal Age à St Quentin au Kraken Pub. Que pensez-vous de ce groupe ?

Excellent ! Tu perds quelques kilos pendant leur set ! Ils écument la scène française depuis plus de vingt ans ans maintenant ! On avait déjà eu la chance de partager la scène avec eux lors du Fest’In’Mondt en 2015. Didier, le frontman, est plein de bons conseils et toujours disponible !

Vous êtes Picards, et loin de la métropole Lilloise. N’est-il pas trop difficile de trouver des dates où se produire ? 

En Picardie, les lieux qui accueillent les musiques extrêmes ne sont pas légions… Amiens a beaucoup perdu depuis la fermeture du Grand Wazoo. C’est pourquoi nous nous exportons au maximum en dehors de la Picardie… Nous sommes allés à Paris, à Lille, à Rennes, à Caen, et à Tours ! Un festival en Belgique nous a contactés pour Septembre, et ce sera notre première date en dehors de la France ! 

Un beau souvenir vous concernant… Votre prestation dans le cadre de la double release party organisée à Lille au Bobble Café par Malpermesita Records. 

Content que le concert t’ait plu ! L’accueil était top, les conditions également. Nous avons eu de très bons retours de notre set. Le public « Black » n’est pas le plus expressif, mais ce n’est pas un problème, même si, généralement, c’est la « bagarre » durant nos concerts !

Pour contacter : https://www.facebook.com/metalcrushburn/

Pour écouter : 

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.