Ça fait treize éditions que ça dure ! Le Hellfest, anciennement « Fury Fest » a su rebondir et contrecarrer le mauvais sort qu’on lui avait lancé. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! Et ce fameux adage correspond parfaitement à la situation qu’ont connue Ben Barbaud et son second, Alex Rebecq. Gloire à eux ! Ils sont parvenus en un temps records à faire du Hellfest un événement planétaire, et cette nouvelle édition n’a pas dérogé à la règle !  

Par Axl Meu


Le Hellfest est devenu une institution ! Il reste toujours très attendu par tous les fans des musiques extrêmes, les membres de son armée (le Hellfest Cult) et les autres (ceux qui veulent faire plier le record de litres de bière bus et ceux qui se déguisent en « M&M’s ») ! Conséquence, tous les ans, le Hellfest affiche désormais sold-out quelques heures après l’ouverture de la billetterie (les premiers billets pour l’édition 2019 étaient déjà en vente sur place). Oui, il n’est pas donné de comparer le Hellfest aux autres événements de la même envergure : le Graspop Metal Meeting, le Wacken Open Air, voire même le Download Festival (UK), mais fort est de constater que le Hellfest possède son « petit truc en plus ».

Le Hellfest, s’il fédère par son affiche toujours plus éclectique (sur laquelle on peut retrouver le gratin avec de jeunes formations qui valent le détour !), a tout misé sur la décoration de son antre : à commencer par son HellCity Square, ce qui lui a valu le surnom de « Disneyland du Metal » et d’autres effets visuels centrés sur la pyrotechnie ! Fraîche nouveauté, le festival a misé sur un meilleur accueil et un usage plus efficace de ses ressources en eau en installant deux murs d’eau, complétant ainsi le « Hell Fresh », un véritable « brumisateur », installé en 2017.

Mais ce qui motive toujours les organisateurs, c’est de proposer une affiche de qualité. Et cette année, il était possible d’expérimenter tous les genres et sous-genres du Rock et du Metal. Petite nouveauté pour cette nouvelle édition ! Avec des groupes comme PowerFlo et BodyCount déjà à l’affiche, il n’était pas surprenant que le Hellfest cherche à enfoncer le cou en programmant et ce pour la première fois, un groupe de Rap sur la Warzone : Svinkels ! 

Et comme à son habitude, l’équipe reste à l’écoute des festivaliers et essaie de répondre tant bien que mal à leurs demandes. Fin du concert d’Iron Maiden… Les premiers noms de la prochaine édition sont annoncés (enfin !)… Et parmi eux, Manowar (Joey Demaio est monté en personne sur scène pour annoncer la participation de son groupe avant le concert de Marilyn Manson) et Slayer ! Ils se produiront tous les deux dans le cadre de leur tournée d’adieux respective ! Sont également à l’affiche Mass Hysteria (qui se produira dans le cadre d’un show spécial), Carcass et Dropkick Murphys ! Ainsi, les boudeurs de la dernière édition savent déjà à quoi et à quelle sauce ils seront mangés l’année prochaine ! 

Retrouvez prochainement le compte-rendu personnel des rédacteurs de notre rédaction qui étaient présents sur place ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.