Le Raismes Fest est un survivant. Malgré la concurrence rude des autres festivals, le petit événement de Raismes est parvenu, contre vents et marées, à subsister… ce qui n’était pas gagné vu le nombre d’événements qui s’étaient placés le même week-end ces dernières années. Le Fall Of Summer, Metallica à Paris, le Gohelle Fest… Oui, il n’est pas facile d’organiser et de maintenir un festival quand on trouve autant d’embuches sur son chemin ! Et malgré tout, le festival a vu « gros » pour son 20ème anniversaire ! 

Par Axl Meu


En effet, malgré les nombreuses restrictions budgétaires qu’a connues le plus petit des grands festivals français, le Raismes Fest est revenu à deux journées « pleines », même s’il nous faut noter la suppression de la petite scène. Ce n’est pas pour autant que des formations d’envergure ne s’y produiront pas cette année. Au contraire, vous pourrez y retrouver en têtes d’affiche le super-band Sons Of Apollo (avec Mike Portnoy à la batterie, s’il vous plaît), le samedi 15 septembre et la légende australienne, Rose Tattoo (avec Mark Evans à la basse, l’ex-AC/DC), le 16 dimanche septembre… 

Mais ce n’est pas tout, les glammeux de L.A. Guns feront leur grand retour en France au Raismes Fest le samedi 15 septembre, 7 ans (!) après leur dernière prestation en France. Souvenez-vous, c’était au Forum, à Vauréal, près de Paris ! D’un autre côté, on verra Chris Slade, dont on sait désormais qu’il ne fait pas partie du futur d’AC/DC, reprendre les hits de formations dans lesquelles il a participé, en tête de liste : AC/DC ! Révisez vos classiques, ça risque de faire mal !

Néanmoins, les autres formations, si elles n’ont pas l’envergure des plus grands aspirent à l’être tout autant, à l’instar de Bad Touch et de Jared James Nichols. Le Hard Rock de mon premier avait fait un fort bel effet en Octobre dernier au Bully On Rocks (à Bully-Les-Mines) et mon deuxième n’est plus à présenter : des partitions endiablées et un Blues comme on l’aime, joué au doigt ! 

Des références françaises également à l’affiche ! On pense notamment (et surtout) aux Stocks, groupe qui a marqué toute une génération dans les 80’s avec son emblématique album « live », Enregistré En Public (qui a été dernièrement réédité chez Warner Music France)… Alors, en attendant de vous donner « rendez-vous, à minuit, au bistrot de Suzy », vous pourrez toujours siroter une bière devant le gig de Christophe Marquilly… Pour les plus jeunes, les Sticky Boys brancheront leurs guitares pour y interpréter des titres « Punk/Hard », le lendemain !

Et puisque le Raismes Fest est aussi un festival qui promeut les initiatives locales, en partenariat avec Ch’ti Rock Festival (le tremplin officiel du Raismes Fest), trois groupes ont été sélectionnés pour se produire sur la grande scène, notamment deux de chez nous : Kinderfield et The Strikes. À ne pas oublier la prestation de Rich Robin cependant qui se produira le dimanche !

Bref, du connu, du moins connu… Tous les regards seront tournés vers le Raismes Fest le week-end du 15 au 16 septembre prochain, une festival régional à soutenir ! La rédaction d’Heretik Magazine sera de la partie ! 

Le Raismes Fest, c’est du 15 au 16 septembre prochain à Raismes.

Pré-ventes : 1 jour : 38e / 2 jours 68e

Metal Market, Restauration, possibilité de camper sur place.

Pour plus d’infos : http://www.raismesfest.fr // https://www.facebook.com/RaismesFest/

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.