2018 touche à sa fin… C’est l’heure des bilans et des comptes ! Heretik Magazine a donc sollicité quelques musiciens et activistes des Terres-du-Nord afin de faire le point. Qu’ont-ils aimé ? Quelles sont leurs satisfactions ? Leurs déceptions ? Maintenant, vous savez tout ! Le premier à avoir joué le jeu, Julien, guitariste de Virgil.

Propos recueillis par Axl Meu


NOM : B.

PRÉNOM : Julien

ÂGE : 30

FONCTION : Guitariste de Virgil 

Quel bilan tires-tu de 2018 ? Quelles sont tes satisfactions ? Quelles sont des déceptions ? 

Énorme année 2018 ! Beaucoup de belles rencontres et beaucoup de vieilles amitiés retrouvées ! Je me réjouis du fait de voir la scène Metal se réinventer et de revenir plus forte qu’il y a quelques années, surtout au niveau local avec les groupes Solar Eruption, Kheos, Ava Wolfe, Downhills et Stengah… Le Tyrant Fest aussi est une belle réussite ! S’adressant pourtant à un public spécifique, ce festival est pour moi devenu un rendez-vous annuel vraiment sympathique. Par contre, je suis assez inquiet concernant la tournure que prennent les choses en France en ce qui concerne la culture en France en général… Les salles ferment, pareil pour les lieux culturels, le public ne répond plus présent et ne s’intéresse plus trop aux groupes locaux… 

Quels sont tes projets pour 2019 ? 

Déjà pas mal de concerts et festivals réservés dès le début d’année pour moi ! 2019 sera une année très chargée pour Virgil. On va sortir notre premier opus et se produire au BetiZFest. Beaucoup de bonnes dates arrivent… Ça va être sportif ! 

Son TOP 5 album 2018 :  

1. Behemoth – I Love You At Your Darkest

2. Anaal Nathrakh – A New Kind Of Horror

3. Vald – Xeu

4. Rise Of The Northstar – The Legacy Of Shi

5. Within Destruction – Deathwish

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.