2018 touche à sa fin… C’est l’heure des bilans et des comptes ! Heretik Magazine a donc sollicité quelques musiciens et activistes des Terres du Nord afin de faire le point. Qu’ont-ils aimé ? Quelles sont leurs satisfactions ? Leurs déceptions ? Maintenant, vous allez tout savoir ! Le suivant à avoir joué le jeu, c’est Mika, entre autres « gérant » du label Don’t The Hype Recordz et frontman de Jodie Faster et de Fake Off !


NOM : //

PRENOM : Mika DTTH 

AGE : 40 ans

FONCTIONS : Chanteur dans Jodie Faster et dans Fake Off , « Gérant » de Don’t Trust The Hype Recordz, de Deaf Punx Records et d’Anticore Shows

Quel bilan tires-tu de 2018 ? Quelles sont tes satisfactions ? Quelles sont des déceptions ?

Sur le plan musical, c’était une année plutôt cool, même si comme toujours je ne suis jamais réellement rassasié. Don’t Trust The Hype Recordz a soufflé ses dix bougies en 2018. Il y a eu peu de sorties en 2018, trois pour être exact (Les Mauvais Jours, Kill For Peace et dernièrement le split Genital Jiggling/JodieFaster) mais le petit festival de trois jours monté courant décembre a été un succès. Je ne sais plus trop combien de concerts sous Anticore Shows ont eu lieu, sept il me semble… mais j’ai des souvenirs de dates bien sympathiques avec Coupe Gorge, Nightwatchers, Lovve, Verbal Razors, Grabuge et Rotten Mind… des découvertes live comme Fazed et OCHS … Fake Off a eu une année assez calme. On a donné peu de concerts, on n’était pas tous forcément disponibles, mais on a surtout repris la composition de nouveaux morceaux. Quant à Jodie Faster, c’est l’inverse, on a eu une année plutôt chargée. Le groupe a donné pas mal de concerts dont des trucs vraiment cool comme dans le cadre du Ieper Fest, à Les 4 écluses, à l’Aéronef… Et on a sorti notre split avec Genital Jiggling. Et j’ai également lancé Deaf Punx Records cette année, une sorte de micro label pour sortir des K7 de trucs Punk/Hardcore… mais je n’ai pas encore vraiment le temps de bien m’investir dans ce nouveau label. Dans l’ensemble je n’ai que des satisfactions et peu de déceptions, si ce n’est que je n’ai pas assez de temps pour faire tout ce que j’ai en tête…

Quels sont tes projets pour 2019 ?

Le premier semestre sera chargé en matière de sorties pour DTTH. Les albums de Veto, GUMMO, Ed Warmer, Monde de Merde, et November arriveront tout début janvier après quelques mois de retard. En ce qui concerne Deaf Punx Records, c’est différent, il y a pas de planning ou de prévision, en dehors de la version K7 du split GenitalJiggling/JodieFaster. Avec Fake Off, on est actuellement en train de composer les deux prochains disques du groupe. Il y a un split avec nos amis de Nine Eleven qui sortira courant 2019 et également un EP qui suivra après. Quelques dates sont calées sur Lyon, Caen et Paris. Jodie Faster sortira un album en septembre 2019, on a déjà commencé à l’enregistrer. On a aussi une petite tournée en Angleterre en avril et une deuxième tournée en Europe centrale en juillet de prévues. Quelques festivals aussi sont au programme… 2019 va être une année chargée ! Avec tout ça, il ne me restera que peu de temps pour organiser des concerts avec Anticore, mais j’ai déjà trois dates de calées jusqu’au printemps. Ed Warner le 12 mars à The Pit’s (Courtrai), Nightwatchers le 17 mai et une date pour les amateurs de Oi! le 13 avril que j’annoncerai prochainement ! 

Son TOP 5 album 2018 :

1) Youth Avoiders – Relentless

2) Syndrome 81 – Béton Nostalgie*  *(sorti décembre2017)* 

3) Kronstadt – Kronstadt

4) Bronco Libre – Bronco Libre

5) Psykokondriak – Machines 

 

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.