Pourquoi la rédaction ne passerait-elle pas en revue ses dernières découvertes ? 3, 2, 1, c’est parti ! L’équipe vous a concocté une petite sélection aux petits oignons, tous styles confondus… Plus connu, moins connu, du vieux, du moins vieux, une chose est sûre, tout le monde y passera ! 

Par Axl Meu, Romain Richez, Romane Nicolle et Patrice Gaches


CARRION MOTHER

NOTHING REMAINS

Metal Atmosphérique Névrosé

Indépendant

Carrion Mother est un groupe allemand créé à Ratisbonne en octobre 2011. Il comporte cinq membres : Aris pour la voix, Joe pour la batterie, Fabi pour la basse et Raffi et Julius pour les guitares. Nothing Remains est le premier album du groupe et il révèle toutes les qualités d’un groupe qui assume son identité et son style. Bien que composé de quatre morceaux, ces derniers sont longuement et puissamment développés. La voix gutturale et déchiré de Aris s’épanche sur les riffs de guitare au rythme régulier et progressif et le rythme lent des baguettes de Joe. Tout fait penser au style Doom auquel s’ajoute lyrical et Atmospherical Metal. L’album déferle avec fougue et s’ancre dans les oreilles et l’esprit de l’auditeur.  Les thématiques de la mort et de la perte sont là pour appuyer la noirceur des compositions. Nothing Remains est conçu pour être écouté en boucle sans que l’on se lasse le moins du monde. 

Patrice Gaches

DARCY

FANGIO (EP)

Roazhon Punk

Indépendant 

J’aime énormément Darcy. Pour moi, la bande Rennaise est incontestablement l’élément fort de l’Hexagone en matière de Rock et de Punk à la Française. Alors lorsque Darcy sort un nouvel EP, je ne peux m’empêcher de me ruer aux précommandes. D’autant plus lorsque celui-ci fait l’objet d’un tirage limité. Quoi qu’il en soit, engagé à souhait, direct et explicite comme un majeur bien tendu, Fangio révèle la facette la plus Punk de Darcy. Après Tigre (sorti en 2016 via Verycords), Darcy sort des griffes plus acérées que jamais et le résultat est simplement survolté ! Quatre titres pour dix minutes expéditives allumées à l’essence et attisées à la rage sociale. Le fan aguerri reconnaîtra et louera les deux réaménagements de titres déjà connus du répertoire de Darcy (« Fangio » et « Ici c’est Paris »). En plus, comme Darcy c’est avant tout de la poésie révoltée, ne boudons pas notre plaisir à citer sa « Bière » : « on boit, on fait des rots et on pète ! ». Darcy, le contrat de confiance !

Romain Richez

EXCEPT ONE 

FALLEN 

Metalcore / Deathcore

Independant 

Après quelques changements de personnel, les Franciliens d’Except One prennent le temps de fignoler ce qui aboutira à leur premier opus, Fallen. Rien n’est plus sûr, les Franciliens ont gagné en maturité depuis la sortie de leur deux premiers EPs (O.M.N.I. #1, Haunted Humanity) et l’arrivée des nouveaux musiciens (notamment Crypp sur « Swansong ») fait clairement la différence… De même que le soin qui a été apporté aux différentes atmosphères développées sur ce disque ! L’auditeur est dès lors apte à capturer clairement l’univers post-apocalyptique dessiné sur des titres comme « Monster », « Interlude » et «  Why »… Bien sûr, Except One n’a pas laissé son groove caractéristique au placard (notamment sur « Until The World Burns ») et laisse sa chanteuse Estelle dégueuler sa haine comme bon lui semble. Pas franchement novateur, Except One a toutefois un bel album à défendre. Il plaira sans doute à tous ceux qui sont en manque de Vitamine C !

Axl Meu

KING NINE 

DEATH RATTLE

Hardcore

Close Casket Activities 

Death Rattle est le deuxième album de King Nine, un groupe de ‘’New York Hardcore’’ prêt à se battre bec et ongles pour défendre son nouvel opus. Produit par Arthur Rizk (Cavalera Conspiracy, Power Trip, Inquisition…), attendez-vous à du très lourd. C’est parti ! Les deux premiers titres (« Paradise », « Happiness Is… » font office de mise en bouche, la guerre est déclarée à partir des deux minutes de « Twisted Thoughts » ! S’en suit un gros bordel auditif jubilatoire (« V.R.C.F », « Blue Lotus ») qui ne lâche plus l’auditeur jusqu’à la toute dernière note de « No Dreams » ! On ne peut que vous recommander de vous jeter à corps perdu sur cet album qui dégueule de brutalité et de maturité… Parce que, ce Death Rattle, c’est tout ce dont on est en droit d’un groupe tel que King Nine. Cinq ans après Scared To Death, le combo New Yorkais ne pouvait pas faire autrement que nous pondre un album aussi satisfaisant que celui-ci ! 

Romane Nicolle

NAILED TO OBSCURITY 

BLACK FROST 

Death Metal / Doom Metal

Nuclear Blast 

Black Frost est un très bel album de Death Mélodique à tendance Doom et peut-être que Nailed To Obscurity rencontrera enfin le succès qu’il mérite depuis un bon bout de temps grâce à lui ! Les sept titres que compose ce nouvel album prennent le temps de développer des ambiances moroses et sombres. Elles se veulent toutes plus introspectives les unes que les autres (notamment sur « Tears Of Eyeless », « Road To Perdition »). D’ailleurs, tout est mis en place pour aider l’auditeur à expérimenter le malaise ambiant exprimé par Raimund Ennenga (chant), ses vocalises (growlés et parfois chantés) n’ont jamais été aussi expressifs. Certes, les plus récalcitrants joueront au jeu des comparaisons : « oui, on n’est jamais très loin des premiers Opeth ! », mais la névrose mise en exergue sur Black Frost est unique… Et de l’ombre à la lumière, gageons qu’il n’y ait qu’un seul pas pour cette formation bourrée de talent !

Axl Meu


A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.