#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France peut s’exprimer ! Cette semaine, c’est Lung Of Chicken qui s’est confié à nous !

Propos du groupe recueillis par Axl Meu


Présentez-vous. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Depuis quand le groupe existe-t-il ?

Nous sommes  Lung of Chicken, un groupe de Metal aux influences diverses : Death, Black, Neo, Thrash et le Hardcore pour ce qui est de la ligne conductrice. Nous sommes cinq au sein du groupe. Il y a Remi au chant, les frères Erwan et Lukas aux guitares, Malik à la basse, et Rudy à la batterie. Erwan et Remi étaient à la tête d’un groupe de Black qui, hélas, n’a pas fonctionné… Ils ont donc voulu remonter quelque chose de plus sérieux et de mieux organisé avec une petite touche de folie, laissant ainsi la liberté à chacun de pouvoir s’exprimer…

Le groupe n’en est qu’à ses débuts. Quel est votre plan pour vous démarquer ? Sortir une démo, un EP afin de démarcher le maximum de salles ? 

Dégager le maximum d’énergie sur scène et faire preuve de rigueur. Nous espérons  que notre richesse musicale marquera les gens. Et oui, l’idée était de sortir un petit « 3 titres » dans l’optique de démarcher bars, salles, groupes et organisations afin  de nous produire le maximum…

Est-ce que vous pouvez nous présenter votre démo et ses trois titres ? D’ailleurs, comment et où avez-vous enregistré les pistes instrumentales ?

Nous avons prix ces trois titres, car ils étaient assez différents les uns des autres, et qu’ils correspondaient bien à notre conception de la musique. Nous les avons enregistrés dans le local de l’association, Vibrations, dans laquelle nous sommes. Nous sommes conscients de n’être que des amateurs, et avons donc enregistré cette démo en fonction de nos propres moyens ! 

Lung Of Chicken a opté pour le Français pour ses paroles, ce qui n’est pas courant… Pourquoi ? 

Cette caractéristique ne découle pas réellement d’un choix pressenti, et ce n’est certainement pas quelque chose de majoritaire dans notre musique. Mais en tant que Français qui est certainement le pays le plus reconnu pour sa gastronomie, je pense qu’il fallait au moins une musique chantée en Français. Pour l’instant, nos autres compositions sont chantées en Anglais mais d’autres seront certainement composées en Français.

Les paroles sont décalées, mais de quoi parlent-elles ? De qui vous inspirez-vous pour les paroles ? 

En bons vivants que nous sommes, la nourriture est au centre de nos préoccupations. Néanmoins, nous pouvons aussi bien parler de sujets sérieux comme la « malbouffe » et la famine que de choses bien plus légère et décalée avec des clins d’œil à la gastronomie, par exemple Jean-Pierre Coffe ! (rires)

Vous allez ouvrir pour le Dreamer Fest le 4 mai prochain (St-Omer), notamment pour Cryptopsy. Qu’espérez-vous de cette date ? 

Oui, et nous sommes très heureux d’ouvrir pour un festival avec de tels groupes sur l’affiche. Se retrouver à coté de grand nom, ainsi que de groupes locaux assez reconnu pour nos deux ans d’existence nous rend vraiment fiers, d’autant plus que Saint-Omer est la ville qui nous a vus naître. Ça nous motive et ça nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. Nous espérons que le public sera au rendez-vous dès l’ouverture, et que cette date nous permettra d’enfoncer de nouvelles portes. J’espère que cette édition sera marquée du sceau de la réussite. Car derrière, il y a toute une équipe de passionnés qui donne beaucoup de son temps !

Que pensez-vous de la scène locale des Hauts-de-France ? 

Il y a beaucoup de groupes talentueux dans la région, dans plein de styles différents comme Balance Of Terror, Morpain, Breakhead, A Falling Devotion, W.I.L.D. et Mindslow… Difficile de citer tout le monde ! C’est une scène très riche et il y a un public ! On espère que les gens continueront à soutenir les groupes locaux et à se déplacer dans les grands comme dans les petits concerts.

Pour suivre Lung Of Chicken :
https://www.facebook.com/Lungofchicken/

Pour écouter :



A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.