Lancé en 2003, le BetiZFest a su gravir les échelons au fil des années et a fini par devenir l’un des festivals les plus attendus des Hauts de France. Car c’est celui qui a la lourde tâche d’inaugurer la saison estivale ! Et c’est sans doute pour cette raison que la rédaction d’Heretik Magazine se rendra au Palais des Grottes de Cambrai les 12 et 13 avril prochain, où se déroulera la 17ème édition du BetiZFest ! 

Par Axl Meu


— Vendredi 12 avril 2019 — Ouverture des portes à 18h — 

Pourtant réputé pour être la journée « Punk » du BetiZFest, le vendredi revêt une autre couleur pour cette 17ème édition. Les organisateurs ont décidé qu’il en serait autrement et ont proposé à deux formations de Sludge/Doom/Dark Metal de lancer les hostilités : The Lumberjack Feedback et Hangman’s Chair. Fort d’une signature chez Deadlight Entertainment, The Lumberjack Feedback, formation dont l’intérêt repose surtout sur les agencements entre les parties de batterie, profitera de cette nouvelle prestation pour présenter Mere Mortals, son nouvel album dont la sortie est prévue pour la semaine suivante !

À savoir maintenant si les Hangman’s Chair, que l’on a vus à plusieurs reprises ces derniers mois (Tyrant Fest, Red Studio, l’Aéronef, Le Poche…), parviendront à convaincre les fans de Rise Of The NorthStar, avec leur musique lourde et  introspective… Car ROTN, qui avait fait la  »une » de notre #7, revient au BetiZFest avec un nouvel opus à défendre, The Legacy Of Shi… Et il ne fait aucun doute que les Franciliens réveilleront les ardeurs des festivaliers avec des titres hybrides mêlant culture asiatique et gros son typé ‘’NYHC’’ : celui initié par les patrons : Sick Of It All qui, d’ailleurs, se produiront sur la même scène un peu plus tard dans la soirée, après Paradise Lost, les maîtres du Doom/Gothic ! Définitivement placée sous le signe du Hardcore et du Sludge/Doom, la première journée nous réserve bien des surprises !

Le coup de cœur de la rédaction (vendredi) :

— Samedi 13 avril 2019 — Ouverture des portes à 16h — 

Que dire que de la programmation du samedi si ce n’est qu’elle est marquée du sceau de l’éclectisme ? Du Post-Hardcore (Oddism) au Metal Alternatif (Bukowski) en passant par le Hard Rock à tendances Punk (Sticky Boys), tous les groupes présents à l’affiche le samedi 13 avril auront pour mission de défendre la richesse stylistique de la scène hexagonale… Car avec plus de cinq groupes français à l’affiche du samedi, le BetiZFest revient à ses revendications de base, c’est-à-dire, promouvoir notre scène, quel que soient le style et l’envergure de ses formations. La preuve en est avec les régionaux de l’étape, Virgil (vainqueur du tremplin Play’n’Rec) et Oddism, qui, comme nous, attendront de pied ferme la prestation de Mass Hysteria, qui avait déjà marqué les esprits en 2016, avec un show digne d’un rouleau compresseur. Autant dire que si vous êtes fragiles, nous vous conseillons vivement de ne pas vous rendre dans le ‘’pit’’, lieu défini comme étant dangereux, sous peine de vous faire bousculer !

Et quand bien même les organisateurs du BetiZFest auraient pu se contenter de Mass Hysteria comme  »headliner », ils en ont décidé autrement en conviant la référence du Metal moderne, In Flames. Une grande première ! Et même si la direction artistique prise par la formation ces derniers temps n’a pas forcément fait l’unanimité (et leur nouvel album I, The Mask en est bien la preuve formelle), In Flames reste, quoi qu’il arrive, une formation à aller voir en live. De gros classiques et quelques nouveautés risquent d’être au rendez-vous ! 

Le coup de cœur de la rédaction (samedi) :

Tu n’as pas encore tes places pour la prochaine édition du BetiZFest ? Tu sais ce qui te reste à faire ! Réserve ton week-end du 12 au 13 avril prochain, et rejoins-nous au Palais des Grottes de Cambrai !

Infos utiles : http://betizfest.info // https://www.facebook.com/betizfest/

Running-Order :

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.