#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France peut s’exprimer ! Cette semaine, c’est Critic qui s’est confié à nous !

Propos recueillis par Axl Meu


Hello ! Il me semble que les membres de Critic ont tous de l’expérience, et étaient impliqués dans d’autres groupes…

En effet, on peut dire ça. Philippe et Vincent étaient dans Byatis et ont pas mal tourné dans la région à l’époque. Maxime a œuvré dans les Roukmouths avec Vincent. Erwin, quant à lui, était dans Purgorified, du Death Metal de Boulogne-Sur-Mer. Et celui qui a certainement le plus d’expérience est Nicolas puisqu’il a joué dans Egorged et qu’il fait partie actuellement de Radio Rage et de Balance Of Terror.

D’où l’idée de cette « collaboration » est-elle venue ?

En fait, il n’y a presque pas eu de coupure entre la fin de Byatis et le début de Critic, Philippe et Vincent ont décidé très rapidement de continuer à faire de la musique ensemble. Maxime qui à l’époque était ‘’roadie’’ pour Byatis s’est impliqué dès le début. Ensuite, les choses se sont faites naturellement en fonction des besoins et des évolutions du groupe : Erwin, croisé plusieurs fois lors de concerts dans la région boulonnaise, est venu combler le manque de basse puis, plus récemment, c’est Nicolas dont le groupe Egorged avait pas mal partagé la scène avec Byatis qui nous a rejoints. Ça fait longtemps qu’on se connaît donc ! 

Vous avez dernièrement sorti un EP, Eveil De L’Esprit… Vous avez accumulé de l’expérience au fil de vos années, et ça ressent énormément à l’écoute de l’EP. C’est très brut, très propre… Où l’avez-vous enregistré ?

Et bien nous avons enregistré l’EP par nos propres moyens, dans le home-studio de Philippe. Nous y avons consacré énormément de temps pour obtenir le meilleur résultat possible. Le mixage a ensuite été confié à Sébastien Gossaert de Noord Production, qui a fait vraiment du super boulot ! Encore merci à lui, c’est quelqu’un d’investi et qui a fait preuve d’une grande patience avec nous. Enfin le mastering a été réalisé par Alexis Kevork Bassali de Kevork Mastering.

Vos influences sont très nettement reconnaissables. Dans le genre, on pourra citer Aborted, Benighted et consorts, notamment dans les intentions de chant de Philippe…

Même si nous connaissons forcément ces groupes, nous n’avons pas la sensation de les avoir particulièrement dans nos influences. Mais peut-être ont-ils les mêmes que nous ? Elles sont concentrées plus particulièrement sur le metal de la fin des années 80 au début des années 2000 : Carcass, Cryptopsy, Seance, Sadist, Necrophagist, Infernal Torment, Kataklysm… La liste est longue !

Vos sujets sont plutôt engagés. De quoi parlez-vous dans cet EP, Eveil De L’Esprit ?

Oui, les sujets abordés sont engagés. C’est une volonté de dénoncer des choses, car il nous est impossible d’éluder les problèmes de notre société. Lorsque nous tenons un discours, abordons certains sujets, nous prenons forcément position d’une manière ou d’une autre. S’exprimer devient de plus en plus difficile et le Metal nous offre cette chance, nous la saisissons. Dans Eveil De L’Esprit, nous abordons donc les grands maux de notre société tels que la liberté d’expression avec iconoclastes, le pouvoir, la guerre et la religion qui permettent toutes les dérives dans « Par La Grâce Du Feu », « Nanti » ou « Doctrine Consanguine », ainsi que d’autres thèmes comme la folie, le consumérisme… Tous ces sujets s’entremêlent toujours d’eux-mêmes dans nos chansons par des liens de cause à effet.

Pourquoi avez-vous opté pour un chant en français alors que l’on a souvent du mal à comprendre ce que les chanteurs racontent lorsqu’ils growlent ?!

Philippe est parti presque d’emblée sur des textes en français, car il voulait pouvoir être maître des mots utilisés, jouer avec, pouvoir faire des rimes, des vers… Il est aussi plus facile d’interpréter les textes, et d’y mettre les intonations et les accents où cela semble le plus juste. On a abordé l’idée de la traduction, elle nous a paru trop hasardeuse tant les idées peuvent être déformées. Pour en revenir au growl, cela ne favorise pas la compréhension des paroles, quelque soit la langue. Force est de constater que le public français semble friand de pouvoir les découvrir sans avoir à les traduire, et ceux qui veulent les comprendre feront la démarche de s’y intéresser. La plupart considère aussi la voix comme un instrument à part entière, faisant partie intégrante de l’ensemble du morceau et dans ce cas, c’est plus la ligne vocale qui compte !

Quid de l’album ?

Pour nous, Eveil De L’Esprit est un projet fini, et notre processus de composition actuel se tourne plutôt sur ce type de format pour la suite. Un album reprenant des titres de l’EP n’est donc pas à l’ordre du jour !

Votre premier concert, du moins, le seul prévu en ce moment se déroulera le 8 novembre prochain Aux Fils d’Odin, ce sera avec Frakasm et Demenzia Mortis… Allez-vous vous produire avant ? Pourquoi attendre début novembre pour se produire ?

La concrétisation de l’EP nous a pris beaucoup de temps, de même que sa diffusion et sa promotion qui se poursuivent actuellement. Nous souhaitons être prêts pour offrir un set de qualité, le plus fidèle possible. Dans cet objectif, la date du 8 novembre proposée par Frakasm nous paraît être raisonnable !

Que pensez-vous de la scène des Hauts-de-France ? 

La scène Metal nordiste est très éclectique et n’a pas à rougir de sa riche programmation. De nombreux festivals gagnent en notoriété comme le Dreamer Fest de Saint-Omer et le Chaulnes Metal Fest, et d’autres voient le jour comme le Brutal Fest et le Death Grind Fest de Douai. Nombreuses aussi sont les structures et associations qui accordent une place toute particulière au Metal, sans parler des radios comme Tapage Nocturne, Röck The Nations ou Riffeater et des webzines tels que vous, Albacore, Nihilistic Holocaust… qui continuent à ravir les amateurs de Metal. Nous sommes d’ailleurs très chanceux de pouvoir profiter de l’engagement de tous ces acteurs. Nous regrettons seulement que les bars et cafés-concerts aient de plus en plus de mal à résister à la prohibition. Nous notons cependant que pas mal de groupes déjà réputés continuent de se produire régulièrement : Frakasm, Balance Of Terror, Darkall Slaves pour ne citer qu’eux, tandis que de nombreux groupes s’emparent de la scène et nous ouvrent à d’autres horizons tels que Kheos, Solar Eruption, Lethaeos, Virgil, Downhills… Tout cela contribue au renouveau de la scène des Hauts-de-France et il faut que ça continue !

Pour suivre : https://www.facebook.com/critic.deathmetal/

Pour écouter :

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.