Municipal Waste pose ses premiers godets à Lille dans moins de trois semaines, et pas dans n’importe contexte ! En effet, le 15 juin prochain, c’est le Rock’n’Roll Wrestling Crusher, la grosse teuf organisée par l’Aéronef de Lille en partenariat avec Nao Noïse Productions, dans le cadre des soirées « Hybris ». De cette union a découlé une affiche estivale, fleurant bon le ‘’fun’’, la bonne ambiance, la débauche. Toi, ’’t’check-moi ça !’’ : Municipal Waste, Billy Bio, The Rock’n’Roll Wrestling Bash, Banane Metalik, Gronibard et le DJ officiel du Hellfest, j’ai nommé Mike Rock ! Alors, je ne sais pas vous, mais oubliez le métro, c’est en skate qu’il faudra se rendre à l’Aéronef ! 

Par Axl Meu


Il faut dire que le headliner est bien connu des ondes pour qui suit de loin ou de près la scène Crossover. Le leitmotiv des gars de Municipal Waste en quelques mots ? Thraaaaaash, moooooosh, skaaaaaaate… Et l’alcool, beaucoup d’alcool ! Considérés pour beaucoup comme les papes de la scène Thrash/Crossover/Punk « revival », les Texans, menés par Tony Foresta – le leader d’Iron Reagan -, continuent d’exaspérer notre voisinage avec des musiques Punk/Crossover bourrées d’énergie (« Sadistic Magician », « Beer Pressure », « Breathe Grease »…), même vingt ans après leurs débuts. Bref, c’est clair et net, dans deux semaines « Municipal Waste is gonna f*ck you up ! »

Même si son groupe principal, Biohazard, est en « stand-by », Billy Graziadei n’en demeure pas moins une icône du mouvement Hardcore Américain. Rien que ça ! Alors, non, il ne s’est pas reconverti dans l’industrie du porno comme son ex-acolyte, Evan Seinfeld… Billy, c’est plutôt la musique qui le branche. Musicien au talent qui n’est plus à démontrer aujourd’hui, il décide de revenir à ses premiers amours – après la parenthèse PowerFlo (super-groupe qu’il a formé en 2016 avec Seren Reyes, Roy Lozano et Christian Olde Wolbers !) – en formant BillyBio. Lui, ce qui le botte vraiment, c’est le vrai Hardcore, celui qui botte le cul de ta grand-mère. Bref, révisez-moi vos classiques de Biohazard et les titres de son premier album solo, Feed The Fire, car j’vous l’dis moi, ça va déménager dans le pit !

Ensuite… Deux formations qui sortent des sentiers battus ! Le Rock’n’Roll Wrestling Bash et les Banane Metalik. Mon premier est destiné à tous les amateurs de combats et de gros son… Le projet est là de déchaîner une ribambelle d’énervés avec un spectacle mis en musique par El Brujo’s Gorechestra, lui-même entrecoupé par des démonstrations exécutées par des catcheurs mexicains ! Les Banane Metalik ont également leur propre univers, leur style propre. Chez eux, c’est le Gore, le Roll, le Punk, le sang, la viande qui priment avant toute chose… Bref, on se comprend ! Avec des titres comme « The Gorefather » et « Pussy Cat », il y a fort à parier que l’Aéronef deviennent le théâtre de nos fantasmes erotico-gorrifiques les plus refoulés… 

On ne saurait trop vous conseiller de faire un petit tour par chez Tati et de vous procurer une panoplie de cotillons avant d’assister au concert des locaux de Gronibard, véritable référence du Death/Grind « made in les Hauts-de-France », qui seront les premiers à souiller la fosse de l’Aéronef. Oui, ça va ‘’zouker’’ sur fond de Death/Grind parodique dès 18h30 heures pétantes. Et âmes sensibles s’abstenir, car les classiques du genre « Va faire la vaisselle » ou même « Ma soeur a vu passer plus de queue que les caissières » seront au menu !

Plus besoin de vous faire un dessin, on vous laisse deviner à quelle sauce vous serez mangés le 15 juin prochain à l’Aéronef de Lille ! 

Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/events/1141498972721339/


A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.