#TouchePasÀMonUnderground, le principe est simple, une semaine sur deux, un groupe de la scène underground des Hauts-de-France peut s’exprimer ! Cette semaine, c’est Atom’s Collision qui s’est confié à nous !

Propos recueillis par Axl Meu


Atom’s Collision est un trio instrumental. Pourquoi cette forme ?Comment en êtes-vous venus à faire de la musique ensemble ?

Shog (guitare, sample, trompette) : Grâce à qui  pour commencer ? Mathieu, la seule personne à s’être intéressée aux morceaux que je composais et enregistrais seul… Il doit y en avoir une bonne centaine ! Il a ensuite décidé qu’il fallait « en faire quelque chose », nous avons travaillé ensemble pendant un certain moment histoire de cherchant notre son, notre formule, notre concept… Ce n’est que par la suite que Stéphane nous a rejoints à la basse. Mathieu et Stephane se connaissent depuis très longtemps, et c’est Mathieu qui a particulièrement insisté pour qu’il vienne essayer… Et ça a « matché » ! Nous avons désormais trouvé un équilibre de travail très intéressant et grisant. La majorité des morceaux que nous jouons aujourd’hui sont nouveaux.

Peut-on dire qu’Atom’s Collision fait dans le Post Rock ? Qu’est-ce qui fait qu’une musique tend plus vers le Post Rock que le Rock à proprement parler ? 

Shog : Pour moi, nous faisons du Rock, instrumental mais du Rock… Le Post-Rock je ne connais pas, mes références sont Helmet, Tool, Mr Bungle, Primus, Melvins, Fantomas, Miles Davis, Prince, Frank Zappa, et bien d’autres… Je viens d’écouter du Post Rock sur Youtube, pour me faire une idée, non, rien à voir avec Atom’s Collision.

Mathieu (batterie) : Nous ne nous sommes jamais qualifié comme étant un groupe de « post » quelque chose mais nous avons des retours de personnes en ce sens. À la base, pour nous, Atom’s Collision, c’est du Power-Rock-Instru.

Étant donné que vos compositions sont toutes instrumentales. Comment faites-vous pour donner un nom vos morceaux ? D’ailleurs, est-ce  ou que vous pouvez nous présenter quelques-uns de vos morceaux ?

Shog : « Psycho Mystique Show »  traite de la folie mis en scène dans toute sorte de médias. Il y a de la trompette des rythmiques torturées, etc… J’aime aussi beaucoup Ennio Morricone et les musiques de film en général, la musique crée des images dans notre esprit, et ce depuis toujours. « Atom’s Collision » est peut être le morceau le plus jubilatoire, il met en scène le plaisir que nous avons à jouer ensemble. Il n’y a pas de recette afin d’éviter le « systématisme » et les répétitions.

Vous prévoyez d’entrer en studio courant janvier. Est-ce que vous savez déjà comment vous allez procéder pour l’enregistrement de cet objet ? 

Mathieu : Oui, nous allons enregistrer notre premier album de neuf ou dix titres en début d’année 2020. Nous avons beaucoup échangé sur la méthode et, au final, nous pensons nous tourner vers un enregistrement « live » afin de conserver l’énergie de notre musique. Nous avons déjà pris contact avec Nico du BBK studio pour les prises et Simon Herbaut pour le Mix/Master.

Mathieu, tu es le batteur du groupe… Tu as plusieurs groupes à ton actif, deux sont encore actifs, d’autres sommeillent… Comment fais-tu pour faire la part des choses ?

Le plaisir de faire de la musique avec des gens que j’aime reste ma principale motivation… Après il n’y a pas de secret : une bonne organisation, de l’investissement, du travail et une épouse compréhensive !

Pour suivre : https://www.facebook.com/atomscollision/

Pour écouter :


A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.