C’est qu’il faut vivre sur une autre planète pour ne pas savoir que c’est ce week-end que se tiendra la quatrième mouture du plus prometteurs des festivals de musiques sombres des Hauts-de-France : le Tyrant Fest. Du Black Metal, mais pas que… Des groupes d’envergure internationale, mais pas que… Pour preuve, fiere de ses talents locaux, l’équipe de Tyrant Fest a invité Barque à se produire dans l’auditorium le samedi 16 novembre prochain à 15h pétantes. On y sera, et vous ? 

Propos du groupe recueilli par Axl Meu


Le 18 octobre dernier vous vous êtes produits aux côtés de Celeste, à La Lune Des Pirates. C’était comment ? 

C’était une très bonne soirée. L’accueil a été parfait et c’est toujours un plaisir de jouer avec Celeste, un groupe que nous apprécions musicalement et humainement. Nous avons été agréablement surpris par les retours, une bonne partie des personnes présentes ne nous connaissaient pas, ou peu, et nombreux sont ceux venus nous voir au merch’ pour discuter après le concert… C’était un bon moment !

Les prestations de Barque ne sont pas légion. Chanceux sont ceux qui ont pu vous voir à plusieurs reprises depuis vos débuts. Comment expliquez-vous le fait que vous soyez si rares ? 

Cest un point de vue. Je ne trouve pas qu’on se fasse si rare que cela mais il est vrai qu’on a tendance à attendre les propositions plutôt que de démarcher par nous mêmes. De plus avec les emplois du temps et les projets respectifs de nos membres, les disponibilités sont plus limitées, et on essaie de garder du temps pour composer.

Comment vous sentez-vous à quelques jours du Tyrant Fest ? Qu’attendez-vous de ce festival ?

C’est un mélange d’impatience et de (légères) appréhensions, nous sommes curieux de voir comment sera accueilli notre set. En effet, nous avons bien conscience de jouer une musique un peu “bâtarde” dans le sens où on ne colle pas parfaitement à un style. Ce mélange de Punk/Hardcore un peu « blackisant » ne conviendra peut être pas aux “metalheads” purs et durs, nous verrons bien. Cependant, nous sommes très heureux de pouvoir faire partie de ce festival.

Le Tyrant Fest promeut les musiques sombres. Pourquoi pouvons-nous dire que la musique de Barque correspond bien au concept de ce festival ?

Je ne sais pas si notre musique correspond bien au concept du Tyrant Fest, mais j’ai aimé le point de vue d’Alex de Nao Noïse qui m’expliquait ne pas vouloir se limiter au Black Metal mais souhaitait au contraire proposer des styles plus différents afin d’élargir le spectre des musiques dites sombres. Cette initiative est d’autant plus louable puisqu’elle permet à un groupe local de se produire, nous en sommes plus que reconnaissants.

L’image contient peut-être : 4 personnes, barbe

« Cette initiative est d’autant plus louable puisqu’elle permet à un groupe local de se produire, nous en sommes plus que reconnaissants. »

Votre dernier EP en date, c’est Pyre Builders. Est-ce que vous pouvez nous le présenter ? 

Pyre Builders est sorti en début d’année grâce à la coproduction de dix labels : Pumpkin Records (UK), 5 Feet Under (Danemark), Eastrain Rec (FR), KLVR Records (FR), Suspended Soul (US), Black Omega (Allemagne), SmithsFoodGroup (Pays Bas), Rip Roaring Shitstorm (UK), 59SRS (Russie) et Mosh Potatoes (Belgique). Cet EP peut être considéré comme la deuxième partie d’une sorte de diptyque… Sa structure étant semblable à celle du premier EP, Coffin Cutters… Et les thèmes abordés se complètent, tout comme les ambiances proposées.

Votre style correspond à une sorte de musique Hardcore/Punk, teinté par un côté assez sombre. Comment avez-vous mis au point tous ces mélanges ?

Pour être honnête, rien n’était pas prémédité. Dans les premiers temps, nos compositions se trouvaient être résolument plus Punk/Hardcore, très vite cette ambiance a évolué vers quelque chose de plus torturé, de plus viscéral, peut-être en raison des envies de chacun… mais cela s’est fait naturellement sans trop que l’on s’en aperçoive.

Après deux EP, on attend de Barque qu’il sorte enfin son premier opus. Est-ce dans les papiers ? Est-ce que vous pouvez nous donner plus d’indications à ce sujet ? 

Pendant une bonne période, nous avons appréhendé le format EP comme étant celui qui nous correspondait le plus, un format court et expéditif. Nous en avons longuement parlé, et désormais un format plus long ne nous parait plus si inadapté. C’est une approche différente, mais intéressante. Donc, pour répondre à ta question, oui, c’est “dans les papiers”. Nous verrons où cela nous mène !


Barque, c’est :

A. : ?

A. : ?

S. : ?

T. : ?

Discographie :

Coffin Cutters (2016-EP)

Pyre Builders (2019-EP)

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.