Il est des groupes qui, par leur parcours, méritent nos plus sincères éloges. Et Incantation en fait bien évidemment partie ! En effet, après plus de 30 années de carrière, la formation est restée fidèle à ses aspirations de base : délivrer un Death Metal lourd, original et teinté d’une couche d’occultisme. Une recette une nouvelle fois mise à l’honneur dans sa nouvelle sortie, Sect Of Vile Divinities, dans les bacs depuis le 21 août dernier (Relapse Records). John McEntee, à la guitare et au chant, nous en cause.

Par Axl Meu 


À quoi pouvons-nous nous attendre avec ce nouvel album, Sect Of Vile Divinities?

Que dire si ce n’est que le rendu final nous satisfait vraiment ? On a passé vraiment beaucoup de temps à peaufiner tous les détails, et c’est un soulagement de le voir enfin sorti ! Bien sûr, il ne sort pas à la meilleure période, Covid-19 oblige… Mais pour le moment, les premiers retours sont vraiment très enthousiastes ! Et pour nous qui consacrons beaucoup d’énergie à faire cette musique, ça nous motive à aller de l’avant, surtout que ça fait un moment que nous travaillons dessus : les batteries de l’album ont été enregistrées en 2018… Au début, tout aurait dû être finalisé la même année, mais ça a pris plus de temps que prévu à cause des tournées et tout ce qui s’ensuit…

Cette année, vous avez officialisé l’intégration de Luke Shively au poste de guitariste. A-t-il néanmoins participé à l’enregistrement de cet album ?

En fait, les guitares ont été – dans leur grosse majorité – enregistrées par mes soins, et par Sonny (Lombardozzi, ndlr), notre ancien guitariste. Cela dit, Luke a quand même pu contribuer à l’enregistrement de quelques parties de lead-guitar, parce qu’il en manquait encore quand Sonny a décidé de quitter le groupe. Il nous fallait finaliser l’album. Pour ce qui est de Luke, il n’est pas totalement méconnu, puisque c’est lui qui tenait la basse sur scène quand Chuck (Sherwood, ndlr) ne pouvait pas assurer à cause d’impératifs liés à son job. Donc, pour nous, ça faisait sens d’intégrer Luke à la guitare, lui-même étant un musicien talentueux. Pour ce qui est de Sonny, il était tout simplement temps pour lui de partir, car il ne se retrouvait plus tellement dans la musique du groupe. Il avait d’autres projets en tête, voulait se consacrer à une musique plus technique et évoluer dans un registre plus « shred ». Je lui souhaite vraiment bon courage pour la suite !

Tout à l’heure, tu nous as dit que vous aviez commencé à enregistrer les parties de batterie il y a 2 ans…

Oui, l’enregistrement des parties de batterie remonte à 2018. C’est simple, Incantation est une formation très productive : nous avons vraiment beaucoup de titres en réserve. Et certaines des chansons qui figurent sur Sect Of Vile Divinitiesétaient en quelque sorte des extras tirés des sessions d’écriture de Dirges Of Elysium (2014). En fait, avant Sect Of Vile Divinities, pour les trois derniers albums sur lesquels nous avions travaillé, nous nous étions efforcés de composer 20 titres et de n’en sélectionner que 11 ou 12 pour l’album concerné. Quant aux morceaux qui n’étaient pas utilisés, on savait qu’ils nous serviraient de base pour l’opus qui viendrait après. Je veux dire, il aurait été tellement dommage de ne pas les utiliser ! Donc, oui, certaines chansons de l’album ont été composées il y a quoi ? 6/7 ans ? Et les dernières il y a à peu près deux ans et demi.

« Jamais nous n’aurions pensé être encore là 30 ans après nos débuts ! »

Le groupe a désormais 30 ans. Certains de nos lecteurs n’étaient même pas encore nés que vous étiez déjà sur les routes ! Écoutez-vous les nouveaux groupes issus de la nouvelle vague Death Metal, comme Gatecreeper, Carnation ?

Je ne dirais pas que je m’inspire de toutes ces nouvelles formations. Je continue d’écouter les groupes que j’aimais déjà à la fin des années 80, début des années 90… Cela dit, je sais qu’il y a beaucoup de nouveaux supers groupes qui évoluent dans un registre old school, et finalement, ils permettent à la nouvelle génération de découvrir ce style de musique. Peut-être qu’ainsi elle sera amenée à nous découvrir nous ? En tout cas, jamais nous n’aurions pensé être encore là 30 ans après nos débuts, et cette nouvelle génération nous a aidés à maintenir la flamme !

Vous restez d’ailleurs très proches de vos racines en matière de sonorités !

Oui, nous avons travaillé avec Dan Swanö. C’est lui qui a vraiment tout pris en main. Il nous a aidés à capturer cette essence « old school », car lui aussi est de la vieille école. Il est capable de rendre l’ensemble old school, tout en le réactualisant.

Vous êtes censés tourner en Europe en fin d’année en compagnie de Belphegor. On compte même une participation au Mass Deathtruction en Belgique, festival, qui – aux dernières nouvelles – n’a pas été annulé. (interview passée en juillet 2020, la tenue du festival a finalement été reportée à l’année prochaine, ndlr)

J’espère vraiment que nous pourrons tourner comme prévu ! J’ai demandé à notre agence de booking si la tournée était maintenue ou non… Et pour le moment, personne ne nous a donné de réponses très claires à ce sujet. En fait, la situation aux États-Unis reste assez préoccupante. Au moment où je te parle, elle ne cesse d’empirer jour après jour… Je sais que pour vous, en Europe, la situation est désormais sous-contrôle, mais que le virus circule toujours. En tout cas, s’il faut que nous partions en tournée, sachez que nous sommes prêts ! Nous devrions savoir d’ici le mois prochain si nous pourrons tourner ou pas. Ensuite, tout dépendra des législations qui varient selon les pays…  


INCANTATION

ORIGINE : Pennsylvanie (U.S.A.)

LINE-UP : John McEntee (chant, guitare), Kyle Severn (batterie), Chuck Sherwood (basse), Luke Shively (guitare)

MERCH : www.incantation.com

FACEBOOK : IncantationOfficial

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.