Il est temps pour la rédaction d’Heretik Magazine de faire le bilan de l’année 2020 ! Une année comme nulle autre, marquée par d’excellentes sorties d’album, et ce malgré la conjoncture actuelle ! Aujourd’hui, voici les opus qui ont le plus tourné sur la platine de Matthis !

Par Matthis Van Der Meulen


MARE COGNITUM / SPECTRAL LORE 

WANDERERS : ASTROLOGY OF THE NINE

Black Metal

Entropic Recordings 

J’ai toujours cru que les artistes ne se servaient des splits qu’à des fins promotionnelles, uniquement pour faire connaître leur musique à travers la communauté des autres, et par conséquent, qu’ils ne travaillaient pas sur leurs morceaux de manière optimale. Mais ce que nous présentent Mare Cognitum et Spectral Lore dépasse toute espérance. Il faut dire qu’en plus d’être faits avec talent, les morceaux sont tous à l’origine d’une vraie démarche artistique : celle de rendre en musique notre système solaire. Je me souviendrais toujours de ce que j’ai ressenti en écoutant « Mars » pour la première fois et comment chaque riff résonnait en moi différemment. Tant de violence et d’harmonies. Tout ce que je peux aimer dans le Black Metal et ce que j’y recherche. Un véritable « must have » dans le genre cette année, et dans vos vies. 

BATUSHKA

RASKOL (EP)

Black Metal

Witching Hour Productions 

Je n’avais pas beaucoup d’attente concernant Batushka. Les deux albums sortis après le hiatus m’avaient bien plu, sans me transporter autant que Litourgiya. Alors, c’est avec curiosité que je me suis dirigé vers cet EP, et c’est avec grande surprise que j’y ai trouvé tout ce que j’aime chez Batushka, et bien plus encore. Une parfaite dose de violence à tous les points de vue et une beauté sans faille. Une production parfaite, et tout ce qu’on peut attendre de ce projet. 

DEAFHEAVEN 

10 YEARS GONE (LIVE)

Post Black Metal 

Sargent House 

J’ai quand même hésité à intégrer ce projet dans ce top orienté Metal. Il s’agit d’un « live », et donc aucune composition originale. Mais mon amour du groupe et les émotions m’ont emporté. Quelques morceaux pour retracer dans des conditions « live » dix ans de musique, à défaut d’une tournée à travers le monde. Des morceaux oubliés, des démos, tout cela remis au goût du jour avec le son actuel du groupe. Un véritable plaisir qui passe en boucle !

NINE INCH NAILS  

GHOSTS V : TOGETHER

Rock Indus’

The Null Corporation

« Hope we can again ». À la lecture de ce titre accompagné de ces légères touches de piano, je savais que ce projet allait avoir une place particulière dans mon cœur. De manière assez surprenante, Nine Inch Nails sort la suite de Ghosts I-IV avec deux projets, V : Together et VI : Locusts. Si ce dernier est plus sombre et torturé dans ses ambiances, c’est bien le premier à cette pochette blanche qui a retenu mon attention. Peut-être était-ce le genre de musique qu’il me fallait à ce moment précis ? Plus léger, rempli d’espoir, et la preuve que Trent et Atticus composent les meilleures partitions de piano possibles. L’envie de se tatouer chaque titre dans ce parcours instrumental veut sûrement dire que ça touche là où il faut.

TURIA 

DEGEN VAN LICHT

Black Metal

Eisenwald Tonschmiede

Peu après avoir découvert le trio hollandais, il sortait un nouvel album qui s’est vite imposé comme une de mes grandes préférences de l’année. Ce son unique et « raw » est une excellente entrée en matière vers la scène hollandaise (comptant notamment dans ses rangs d’autres merveilles comme Fluisteraars). Une rage pure combinée à ce sentiment d’être en écoute de quelque chose encore imparfait, comme un premier travail, renforçant la fragilité de la musique, perdu dans l’écho prononcé du projet.

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.